Pour tout savoir sur le programme intestinal du Dr.Clark

Déc
10

Pour tout savoir sur le programme intestinal du Dr.Clark

Intestins et bactéries

La majorité des bactéries intestinales sont bénéfiques pour le corps, cependant des pathogènes comme les Salmonella et Shigella peuvent préparer de sérieux problèmes. Ces germes ont la faculté de se propager dans le reste de l’organisme et d’envahir des tissus blessés, un organe affaibli, aussi le cerveau, également les tissus cancéreux.

L’état des intestins conditionne également le fonctionnement d’autres organes du corps, particulièrement le foie. Le sang provenant d’un intestin trop chargé de toxines acides oblige le foie à filtrer et neutraliser ces impuretés avant de le redistribuer à l’organisme. Le foie ainsi surchargé gonfle et se congestionne, entraînant d’abord des désordres d’ordre statique (douleurs lombaires), puis peu à peu débordé, laisse passer dans le sang des substances indésirables, sources de maladies.

Les bactéries intestinales se propageant hors des intestins, suite à une hyperméabilité intestinale par exemple, sont atteintes par le micro-courant d’un zappeur. Mais pas – ou peu – le milieu intestinal. Le micro-courant touche les parois des intestins mais généralement pas le contenu des intestins. Une autre raison pour laquelle les bactéries intestinales sont difficiles à éliminer est due au fait que l’on se réinfecte régulièrement avec les mains et les dessous des ongles.

Un programme optionnel ou nécessaire ?

Voici un récapitulatif de l’ordre des cures de nettoyage interne selon le Dr Clark, avec leur action sur le milieu intestinal.

  • La cure antiparasitaire débarrasse l’organisme – et les intestins – d’un grand nombre de parasites (douves, vers, oxyures, champignons et certaines bactéries), mais l’effet antibactérien n’est pas très prononcé.
  • La cure des reins a une efficacité douce et utile pour régler des troubles intestinaux.
  • Enfin, la cure du foie a un effet reconnu – souvent immédiat – sur l’amélioration de la digestion, car la bile s’écoule plus facilement, cependant cette cure n’a pas d’impact direct sur l’élimination des bactéries.

Si vos troubles intestinaux sont toujours présents après avoir suivi les trois cures de nettoyage interne (cure antiparasitaire, cure des reins puis cure du foie), il est recommandé de passer au programme intestinal.

Le programme intestinal peut aussi se placer en premier si vous souffrez de façon chronique d’un ou de plusieurs des symptômes suivants: constipation ou diarrhées, ballonnements, flatulences, gaz, irritation des parois, douleurs (coliques). Il s’agit de signes de dysfonctionnements plus ou moins sérieux, qu’il convient de régulariser avant que cela ne prenne des formes plus sévères. Le programme intestinal est adapté à ces situations, et vise à débarrasser efficacement le tube digestif des bactéries causant ces symptômes.

Le programme intestinal est adapté pour:

  • éliminer les bactéries pathogènes du système digestif,
  • rétablir une meilleure acidité gastrique,
  • favoriser l’élimination des toxines dans les intestins,
  • assainir le milieu intestinal (modifier le terrain).

Efficacité de la cure intestinale sur les bactéries

Le Dr Clark rapporte dans ses livres l’efficacité de la cure intestinale pour éliminer les infections aux Salmonella, Shigella, Clostridium, Campylobacter et Escherichia coli. Également d’autres bactéries sont retirées du milieu digestif, et des parasites de plus grande taille grâce au brou vert de noix noire.

Produits du programme intestinal

Le programme intestinal se compose des 8 produits suivants:

  • Curcuma
  • Fenouil
  • Enzymes digestives
  • Teinture de brou vert de noix noire extra-forte
  • Chlorhydrate de Bétaïne
  • Oxyde de magnésium
  • Solution d’iode (Lugol/Iodine)
  • Cascara sagrada (optionnel)

Préparation pour les troubles importants

Le Dr Clark préconise, pour les cas graves particulièrement (exemple : infection intestinale), une hygiène très régulière. Si vos troubles sont importants il faut absolument éviter de vous réinfecter. Elle indique de mettre en place la règle d’hygiène suivante:

Préparez un flacon vaporisateur à poser près du lavabo contenant de la vodka (lisez « Désinfectant sûr pour les mains et la peau« ). Cette préparation servira pour désinfecter vos mains après chaque passage aux toilettes et avant chaque repas. Ensuite passez au programme intestinal proprement dit.

En cas de constipation uniquement, ajoutez ces deux points à votre programme quotidien (si vous n’avez pas de constipation, sautez cette étape):

  • Une tasse d’eau chaude au lever: buvez un peu d’eau tiède/chaude le matin au lever (une tasse à thé suffit) pour stimuler les intestins.
  • Cascara Sagrada: commencez avec 1 gélule par jour. Augmentez à plusieurs gélules si la constipation persiste. N’en prenez pas quand vous avez la colique, ou arrêtez si elle provoque la diarrhée. Le Cascara Sagrada est un laxatif non irritant qui va liquéfier les matières fécales et redonner du tonus aux muscles du colon.

Dans tous les cas suivre les points suivants:

  1. Curcuma: Prenez 2 gélules 3 fois par jour de Curcuma (il s’agit de la fameuse épice), qui agit selon l’expérience de Hulda Clark contre les shigella et escherichia coli. Il permet aussi de réduire les troubles digestifs. Il est possible que la prise de curcuma colore les selles en orange.
  2. Fenouil: Prenez 2 gélules de graines de fenouil 3 fois par jour. Le fenouil favorise le transit intestinal et il a des propriétés anti-inflammatoires facilitant l’élimination des bactéries du tube digestif.
  3. Enzymes digestives: Les enzymes digestives contiennent de nombreux ferments essentiels à une bonne digestion. Un manque d’enzymes digestives favorise les ballonnements, constipations, digestion lente, voire indigestions. Elles favorisent aussi une meilleure absorption des nutriments et préviennent les retours d’acidité en facilitant le travail de digestion. Prenez au moment des repas des comprimés d’enzymes digestives selon la posologie indiquée sur le flacon (de 1 à 3 gélules, au moment des repas, 3 fois par jour).
  4. Chlorhydrate de Bétaïne: Prenez du chlorhydrate de bétaïne, 2 comprimés 3 fois par jour. Le chlorhydrate de bétaïne est un puissant agent digestif. Il contribue à rendre les nutriments et les minéraux plus absordables et permet également d’éliminer le Clostridium de la région intestinale.
  5. Teinture de brou de noix noire extra-forte: Prenez une unique dose par jour de 2 cuillères à café le matin à jeun (avant le petit-déjeuner). Ajoutez le brou de noix à un demi-verre d’eau ou à du jus de fruit, et buvez à petites gorgées, sur une période ne dépassant pas quinze minutes. Le Dr Clark précise qu’en plus de son effet antiparasitaire puissant, cette dose se révèle efficace contre une quantité de bactéries, au nombre desquelles Salmonella, Shigella, Clostridium et Escherichia coli. Ce produit aura atteint son pic d’efficacité la première semaine. Vous constaterez que le flacon sera vide en moins de 2 semaines, c’est normal.
  6. Oxyde de Magnésium: Prenez en complément 2 gélules par jour de magnésium. Il est utilisé dans ce protocole pour décontracter les intestins et régulariser le transit intestinal. Il en résultera un léger effet laxatif sur la durée de la cure (le dosage préconisé est faible),  favorisant l’élimination des aliments non digérés et une modification du milieu intestinal.
  7. Solution d’iode (appelée Lugol ou Iodine): Prenez une solution de Lugol (ou Iodine), 6 gouttes dans une demi-tasse d’eau, 3 fois par jour. L’Iode agit littéralement comme un agent de désinfection et « arbitre » l’équilibre bactérien à l’intérieur de notre organisme, un soutien indispensable face aux infections fongiques modernes de type candida albicans. Le Dr Clark explique par exemple que la solution d’iode viendra à bout de toute infection aux salmonelles. A éviter chez les sujets présentant une allergie à l’iode. Si infection bactérienne importante, ajoutez une 4ème dose de 6 gouttes dès le lever.

Durée du nettoyage intestinal

La durée n’est pas pré-déterminée. 3 semaines (21 jours) est conseillé pour traiter une infection bactérienne importante et travailler en profondeur. Par exemple, le Dr Clark indique d’entreprendre toutes ces mesures sur 3 semaines pour éliminer une infection massive de Shigella. Ensuite, si vous devez prendre des produits laitiers il est nécessaire de ne consommer que des produits laitiers stérilisés.

Dans tous les cas écoutez votre corps. Vous pouvez diminuer le dosage de certains produits et prolonger la cure sur un mois. Par exemple, le lugol (iode) peut se prendre progressivement avec le même succès sur la durée (quelques gouttes les premiers jours, jusqu’à atteindre le dosage préconisé), la teinture de brou de noix noire quelques gouttes le premier jour, puis monter le dosage, toutefois ne pas attendre plus d’une semaine avant les 2 c. à c. afin de bénéficier de ses plus grands bienfaits.

Voici des signes qui indiquent le succès de cette cure chez ceux qui l’ont pratiquée, ils vous aideront à savoir où vous en êtes.

  • Fin des gargouillements intestinaux,
  • plus de constipation et de diarrhée,
  • le ventre est plus plat,
  • l’état général s’est amélioré,
  • les selles sont « impeccables ».

La plupart de ces critères, sinon tous, sont signes d’un véritable succès.

« En plus de l’amélioration sur le système digestif, vous obtenez une amélioration mentale, moins de dépression, moins de vertiges, moins d’irritabilité. » (« The Cure For all Diseases », 1995)

Si vous ne souffrez pas de constipation vous pouvez vous procurer les produits du protocole sans le cascara sagrada.

 Produits  Lever  Matin Midi Soir
 Curcuma (pendant le repas)  2  2  2
 Fenouil (pendant le repas)  2  2 2
 Enzymes digestives (pendant le repas)  1  1  1
 Teinture de noix noire (avant le petit-déjeuner)  2 c. à c.
 Betaïne chlorhydrique (pendant le repas)  2  2  2
 Oxyde de magnésium (pendant le repas)  1 1
 Iode Lugol (après le repas ou entre les repas)   6 gouttes  6 gouttes  6 gouttes
 Cascara sagrada (en cas de constipation)    1 ou plus    
 Verre d’eau chaude au lever (en cas de constipation)  1       

Le programme intestinal Dr. Clark est disponible sur le site officiel francophone Dr.Clark.

Articles reliés
Filter by
Post Page
Comprendre Environnement Cures de Nettoyage interne
Sort by

112 commentaires

  • Honeidak
    Mar 4, 2018 @ 23:57

    Bonjour est ce qu’on peut faire cette cure en même temps que la cure parasitaire ?
    Sinon ici vous dites qu’il faut faire cette cure en dernier mais dans un autre article vous dites qu’il est possible dans certain cas de la faire avant toute les autres pourquoi ?
    Voici mon cas je souffre de ballonement presque tout le temps des fois accompagné de gaz intestinaux j’ai aussi beaucoup d’allergie alimentaires découvert ressament est ce que c’est ces allergie qui me cause tout ces ballonement et comment y remédier car je souhaite faire le programme complet mais je ne sais par où commencer

    Répondre
    • Marco
      Mar 5, 2018 @ 9:46

      Bonjour,

      En résumé il y a deux écoles: si l’on n’a pas de troubles intestinaux particuliers ou importants, commencer par les 3 programmes (antiparasitaire, reins et foie), puis programme intestinal si nécessaire. Une autre école conseille de commencer par le programme intestinal peu importe la situation du terrain. Je vais essayer de clarifier ce point en remaniant mes articles.

      Etant donné votre situation, commencer par le programme intestinal est un bon choix. Le nettoyage intestinal est particulièrement efficace pour éliminer les bactéries dans l’estomac et dans l’intestin, rehausser l’acidité gastrique (un manque d’acidité gastrique initie des problèmes en chaîne, c’est-à-dire: temps de digestion trop long, propagation de bactéries, puis irritation du colon, manque d’assimilation des minéraux…), rétablir un bon fonctionnement du colon et, en fin de course, permettre au foie de mieux fonctionner. En fonction des résultats obtenus avec cette cure vous serez plus à même d’avancer avec les autres cures du Dr Clark.

      Cordialement,

      Marco

      Répondre
      • Honeidak
        Mar 23, 2018 @ 9:29

        Merci pour votre réponse
        Je viens de voir votre commentaire du coup j’avais commencé par la cure antiparasitaires qui se termine demain pour moi par contre mes problèmes intestinaux persiste alors je pense que je vais passer directement à la cure intestinal mais j’aimerais savoir pendant combien de temps il faut la suivre

        Répondre
        • Marco
          Mar 23, 2018 @ 13:13

          Bonjour,

          La réponse est donnée dans l’article…comptez de 2 à 3 semaines.

          Cordialement,

          Marco

          Répondre
  • hurth
    Juin 16, 2018 @ 18:29

    Bonjour,
    un grand merci pour toutes ces précieuses informations c’est super !
    Pourriez-vous svp me dire si le programme intestinal est aussi efficace pour la bactérie Helicobacter ? Et est-il possible de le faire en même temps que la prise d’antibiotiques ?
    Vous remerciant par avance pour votre retour.
    Cindy

    Répondre
    • Marco
      Juin 20, 2018 @ 4:45

      Bonjour,

      Le programme intestinal assainit – et par là-même renforce – tout le milieu digestif et peut donc bien aider par ce biais. Pour la possibilité d’ajouter d’autres produits avec les antibiotiques référez-vous à votre médecin prescripteur.

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • padali
    Sep 3, 2018 @ 9:05

    Bonjour ,

    Ou peut on trouver tout ces produits pour le programme intestinal?

    Merci

    Cordialement

    Pascal

    Répondre
    • Marco
      Sep 3, 2018 @ 9:17

      Bonjour Pascal,

      Le lien du site de vente pour la francophonie est à la fin de l’article, en-dessous du tableau.

      Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • pascal
    Sep 4, 2018 @ 6:20

    Bonjour,
    j’ai une question concernant ce programme intestinal.

    Quel est pami ces produits celui qui va réparer l’intestin devenu ,irrité,poreux,perméable, LE FENOUILLE peut être?

    CDT

    PASCAL

    Répondre
    • Marco
      Sep 4, 2018 @ 6:50

      Bonjour Pascal,

      L’objectif premier du nettoyage intestinal est de nettoyer les intestins des bactéries nuisibles (et dans une certaine mesure des parasites), ainsi que de favoriser un changement du terrain digestif (remonter l’acidité de l’estomac par exemple). Cela aide à retirer les sources d’irritation de l’intestin, qui favorisent l’inflammation et la porosité intestinale. Mais vous n’avez pas de produit dans cette cure qui répare les intestins.

      Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • pascal
    Sep 4, 2018 @ 9:13

    MERCI pour votre réponse,mais quels sont les produits pouvant réparer l’intestin après cette cure de nettoyage?

    Cordialement

    PASCAL

    Répondre
    • Marco
      Sep 4, 2018 @ 9:30

      Re-Bonjour Pascal,

      Le chemin avec les produits Clark est de s’occuper de tout ce qui gêne/encombre le fonctionnement normal des organes (et donc source d’inflammations), en l’occurence ici les intestins. On libère les ressources de guérison du corps en suivant les différents nettoyages des organes internes. Il n’y a pas de produit Clark spécifique pour l’hyperperméabilité intestinale. Une source favorisant la porosité intestinale est l’alimentation inadaptée, une autre source les polluants (le glyphosate par exemple) et parasites.

      Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • jean-luc
    Sep 10, 2018 @ 13:53

    l’iode a 6 gouttes.ce n’est pas un peu trop (accélère le coeur) merci

    Répondre
    • Marco
      Sep 10, 2018 @ 14:50

      Bonjour Jean-Luc,

      Le lugol est à éviter en cas d’allergie à l’iode.

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • pascal
    Sep 10, 2018 @ 22:41

    Bonjour,

    Je viens de commencer le programme intestinal,mais j’ai une question concernant le Broux de noix.

    Pour la cure antiparasitaire il est dit qu’au bout de 6 JOURS on ne doit prendre le broux de noix plus que une fois par semaine,il est étonnant que pour la cure intestinal il faille le prendre pendant 3 semaines à raison d’une fois jour,alors que j’ai cru lire qu’il ne serai efficace que dans les premiers jours après le corps s’habituerai ?
    Personnellement cela ne me dérange pas de le prendre quotidiennement ,mais je voudrai m’assurer que cela soit nécessaire,efficace, et surtout pas une erreur?

    Cordialement

    Pascal

    Répondre
    • Marco
      Sep 11, 2018 @ 5:31

      Bonjour Pascal,

      Il n’y a aucune d’erreur de dosage. Il est vrai que le corps s’habitue progressivement au brou de noix, d’où l’intérêt de ne pas le prendre sur une trop longue durée, mais le Dr Clark l’utilise journellement dans ce protocole pour ses propriétés antibactériennes. Cela reste efficace.

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • pascal
    Sep 24, 2018 @ 8:32

    Bonjour,

    J’ai 2 questions /

    Peut on faire des lavements du gros colon pendant la cure intestinal?

    J’ai lu ( je ne sais plus ou) que DR Clark conseillait en complément pendant cette cure de faire du varizappeur (que je viens d’acheter), mais je ne sais plus quel programme ,elle conseillait d’utiliser pour cela?

    Cordialement

    Répondre
    • Marco
      Sep 24, 2018 @ 12:59

      Bonjour Pascal,

      Le zapping peut être suivi en parallèle à toutes les cures de nettoyage interne Clark, ou presque. Si vous avez du temps disponible, n’hésitez pas à vous zapper quotidiennement. Commencez par exemple avec le programme normal (7-20-7-20-7) la première semaine, ensuite avec le programme continu (1 heure sans pause).

      Note: oui pour le lavement du côlon.

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • jacqueline
    Oct 2, 2018 @ 15:21

    Bonjour:)

    J’ai commandé le protocole des 4 cures et en lisant votre article j’ai lu qu’en cas de pb intestinal il fallait faire un « programme intestinal » avant.
    Dans un autre article il est dit de le faire après les 4 cures…… j’ai de la constipation ,ballonnement,gaz,… dois je faire la cure au debut? ou est ce mieux à la fin?
    D’autre part, il n’y a pas beaucoup d’information sur l’alimentation à suivre parallèlement, doit on suivre une diète particulière?
    j’ai dejà une alimentation sans gluten et sans lactose et caseine, quelle alimentation est conseillée en suivant ces 4 cures?
    Merci beaucoup pour votre blog et tous les conseils que vous y distribuer;)
    Bien cordialement
    Jacqueline

    Répondre
  • jacqueline
    Oct 2, 2018 @ 15:24

    re …:)

    pour le programme intestinal mon mari etant allergique à l’iode, par quoi peut on remplacer le Lugol? capsules d’origan? autre?
    Merci, cordialement
    jacqueline

    Répondre
    • Marco
      Oct 7, 2018 @ 4:35

      Bonjour Jacqueline,

      Concernant le choix du départ, cure antiparasitaire ou intestinale, vous avez une réponse dans cet article, section « Nettoyage intestinal et/ou cure antiparasitaire ? »

      http://curesclark.com/programme-de-remise-en-forme-avec-les-cures-clark/

      Des adaptations alimentaires sont possibles mais pas obligatoires. Le sujet est abordé dans l’article sur la cure des reins (pour la cure des reins). Pour la cure antiparasitaire, il est intéressant d’éviter la viande (surtout peu cuite) et le café, c’est déjà votre cas de toute évidence.

      L’iode est difficilement remplaçable dans son action… Il peut être remplacé éventuellement par de l’huile essentielle d’origan, mais certaines personnes ont de la difficulté avec ce produit qui est quand même très fort. À prendre dans une gélule vide (3 à 5 gouttes, 1 fois par jour pendant un repas, 2 fois par jour si bien toléré au niveau digestif).

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • jacqueline
    Oct 7, 2018 @ 15:15

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour vos réponses;)
    Les 4 cures que je suis en train de faire vont durer presque 4 mois (intestinale, deparasitaire,rein et foie) aussi pouvez vous me dire, si je peux prendre parallèlement de la vitamine D /k2 et des omegas 3 que j’ai l’habitude de prendre en hivers?
    merci pour vos conseils, cordialement

    Jacqueline

    Répondre
    • Marco
      Oct 8, 2018 @ 16:13

      Bonjour,

      À ma connaissance pas de problème avec ces compléments alimentaires.

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • gaelle
    Oct 7, 2018 @ 18:40

    Bonjour,
    Je voudrais commencer les 4 programmes : antiparasitaires, reins, foie et intestinale, mais je ne suis pas sûr de l’ordre dans laquelle il faut les faire : j’ai lu des commentaires qui disent de terminer par le programme intestinale mais j’ai lu ailleurs que de faire le programme intestinal avant la cure antiparasitaire permet d’éviter des effets secondaires ou de les minimiser.
    Comment faut-il procéder?
    De plus je voudrais savoir s’il faut acheter l’acide malique à part du Pack des 4 programmes.
    Merci pour votre réponse,
    Gaëlle

    Répondre
    • Marco
      Oct 8, 2018 @ 16:16

      Bonjour Gaëlle,

      La réponse est la même que plus haut…

      Concernant le choix du départ, cure antiparasitaire ou intestinale, vous avez une réponse dans cet article, section « Nettoyage intestinal et/ou cure antiparasitaire ? »

      http://curesclark.com/programme-de-remise-en-forme-avec-les-cures-clark/

      L’acide malique est optionnel et concerne la cure du foie. Par défaut la cure du foie n’a pas besoin d’acide malique pour être efficace, mais prendre du jus de pomme (ou de l’acide malique) les 5 jours qui précèdent la cure peut favoriser une plus grande élimination de calculs.

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • Laetitia
    Oct 13, 2018 @ 6:12

    Bonjour,
    Combien de temps apres une chimiothérapie peut on entreprendre ces cures? D’autre part, qu’en est il des probiotiques? On peut continuer à en prendre?

    Répondre
    • Marco
      Oct 13, 2018 @ 15:57

      Bonjour Laetitia,

      Il faut savoir que la chimiothérapie va à l’encontre des protocoles de nettoyage Clark… J’ai cependant de bons retours de personnes qui suivent la cure antiparasitaire après une chimiothérapie (ou avant), généralement 1 à 2 semaines après. Le plus important est d’écouter votre corps. Pour les probiotiques, mon avis est plutôt négatif à ce propos, surtout lorsque l’organisme est en immunodépression.

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • Cendrine
    Nov 17, 2018 @ 13:17

    Bonjour,

    Dans le cas d’une candidose digestive de longue date, est-ce mieux de commencer par la cure anti parasites ou
    bien la cure intestinale ? Dans mon cas, manque d’acide chlorhydrique, foie congestionné, constipation, perméabilité intestinale
    et très mauvaise assimilation.
    Merci !
    Cendrine

    Répondre
    • Marco
      Nov 21, 2018 @ 21:19

      Bonjour Cendrine,

      La cure intestinale est un bon conseil 🙂

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • ALEXANDRE
    Nov 23, 2018 @ 12:14

    Bonjour,

    Je n’ai plus que la moitié de ma thyroïde et prends tous les jours du levothyrox 75.
    Dans la cure des intestins il est prévu la prise de gouttes d’iode, n’y a-t-il pas incompatibilité avec mon traitement ?

    Merci d’avance

    Cordialement

    Marguerite

    Répondre
    • Marco
      Nov 26, 2018 @ 7:41

      Bonjour Marguerite,

      Effectivement, avec le levothyrox ce n’est pas une bonne idée de suivre les dosages de lugol indiqués avec la cure de nettoyage intestinal. Votre organisme risque d’être perturbé. Un dosage progressif peut être intéressant (1, goutte, puis 2 gouttes, etc), mais cela dépasse le cadre de conseils sur ce site.

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • brigitte lemaire
    Fév 19, 2019 @ 9:34

    bonjour Marco,
    j’ai entamé le protocole intestinal mercredi dernier, tout a été bien jusqu’à vendredi soir, depuis ce moment, nous sommes aujourd’hui mardi 19 février, je traverse un épisode grippal !!!
    est-ce que le protocole m’a particulièrement fragilisée en libérant des toxines ? coïncidence avec l’épidémie de grippe ?
    évidemment j’ai tout arrêté, trop faible !
    j’appréhende un peu de reprendre et quand ?

    merci de votre réponse

    Répondre
    • Marco
      Fév 19, 2019 @ 19:39

      Bonjour Brigitte,

      Je ne me prononce pas sur les raisons de votre épisode grippal. Attendez de vous rétablir suffisamment pour reprendre. Prendre du lugol (teinture d’iode), un des produits de la cure intestinale, est très indiqué en cas d’affection (rhume, toux, angine…), dans ce cas au moins 10 gouttes par jour (en deux prises).

      Bon rétablissement !

      Marco

      Répondre
  • karine
    Mar 25, 2019 @ 19:51

    Bonjour
    J’ai commandé la cure antiparasitaire. C’est la 1ere fois que j’utiliserai les prdts du dct clark.
    Je viens de me rendre compte que je devrai prendre de la teinture d’iode lugol . Mais je souffre d’ hypothyroidite d’ashymoto. Je prends du levothyrox. Peut on s’abstenir de prendre l’iode ou peut on le remplacer ? car j’ai peur que cela perturbe la thyroide.
    bien cordialement
    karine

    Répondre
    • Marco
      Mar 29, 2019 @ 21:37

      Bonjour,

      Effectivement il faut éviter le lugol si vous prenez le Levothyrox.Il n’y a pas de produit identique au lugol dans son champ d’action, vous pouvez quand même le remplacer par de l’huile d’origan, lisez ma réponse du 7 Octobre 2018.

      Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • MJ
    Mar 27, 2019 @ 11:01

    Bonjour,
    J’ai très envie de me lancer dans une cure de nettoyage intestinale mais j’ai deux questions:
    1/ Cela correspond il à ma problématique: gastrite donc beaucoup d’acidité et de brûlures
    2/ Tous ces enrobages (6 cachets avant repas et 6 cachets après) n’encombrent ils pas eux mêmes les intestins ?
    Merci de votre réponse, que j’attends impatiemment pour valider ou non une commande.

    Répondre
  • fontalirant
    Avr 22, 2019 @ 10:00

    Ai commencé une cure avec cure anti parasitaire,foie,reins du Dr Clark,probiotics 70 billon CFU du Dr Mercola,living fuel et pour finir
    super colon cleanse.Cure de jus vert (ne supporte pas car intestins trop poreux) et fruit à l’extracteur:J’ai une dysbiose intestinale depuis longtemps malgré un régime strict.Candidose et métaux lourds
    Pas d’aliment solide.Ai commencé depuis 5 jours et me sens mal.En fait je pense que j’aurai du commencer par la cure intestinale…..
    Je viens d’avoir une bronchite suite à un lavement au café.Ai compris le problème qui vient du grêle et re largue les bactéries dans le courant circulatoire
    et viennent coloniser gorge et poumon.A chaque fois pareil.C’est pour cela que j’avais commencé cette cure
    Est ce une bonne idée de prendre des probiotics???.
    J’ai une lourdeur dans la tête due sans doute à la migration de l’ammoniac.
    Merci pour votre aide.
    Cordialement

    Josiane

    Répondre
    • Marco
      Avr 25, 2019 @ 15:09

      Bonjour Josiane,

      Avec tout ce que vous dites voici mon avis : les probiotiques peuvent, dans votre cas, augmenter les problèmes. Avec une hyperperméabilité intestinale le processus est simple : certaines bonnes bactéries des probiotiques ont l’occasion de passer dans le sang et se « transforment » en nouveaux éléments pathogènes. Donc à éviter.

      À propos du programme intestinal : oui, c’est une très bonne idée de commencer par là. Mais avec votre sensibilité ne prenez tous les produits le premier jour. Introduisez les produits au fur et à mesure, voici un ordre d’idée : jour 1 enzymes digestives, betaine et oxyde de magnésium ; jour 2 ajoutez curcuma et fenouil ; jour 3 brou de noix ; jour 4 lugol.

      Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • Tiffany
    Juin 3, 2019 @ 10:38

    Bonjour,
    j’aimerai faire la cure intestinale à mes enfants de 10ans1/2 et 5ans1/2. c’est possible ? quel est le dosage?

    merci d’avance

    Répondre
    • Marco
      Juin 12, 2019 @ 17:06

      Bonjour,

      Ce n’est pas conseillé, il faudrait tout doser autrement.

      Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • Caroline Dumas
    Juin 10, 2019 @ 8:10

    Bonjour Marco,
    merci pour toutes ces riches informations que vous apportez sur le site. J’ai suivi les 3 cures du Dr. Clarck (antiparasites, reins et foie) et cela a été d’une grande efficacité. Puis comme j’ai des ballonements qui perdurent depuis 2 ans déjà, j’ai également fait la cure intestinale pendant 3 semaines. Pendant la cure, je me suis sentie bien, les ballonements avaient nettement diminués. Mais très vite après la cure, les ballonements sont revenus et j’avais même l’impression que c’était plus qu’avant. Pourriez vous m’éclairer à ce sujet ?
    Merci beaucoup,
    Caroline

    Répondre
    • Marco
      Juin 12, 2019 @ 17:43

      Bonjour Caroline,

      Pour en savoir plus il faut isoler le problème : manque d’acidité de l’estomac ou/et problème bactérien. Vous pouvez reprendre uniquement les produits pour l’estomac (bétaïne et enzymes digestives). Si le soulagement est évident après 1 à 2 semaines continuez les enzymes sur un mois et plusieurs mois la bétaïne. Sans soulagement évident, le problème se situe plus bas dans l’Intestin. Vous pouvez reprendre le protocole intestinal complet sur une plus longue durée. Pensez à désinfecter vos mains avec un produit sûr après chaque passage à la selle (le savon n’est pas suffisant si vous avez de la crasse sous les ongles).

      Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • Chantal
    Juin 16, 2019 @ 5:06

    Bonjour Marco,
    Merci pour vos articles très complets. J’ai commencé la cure intestinale car j’ai une invasion d Echerichia coli. J’en suis à la première semaine et j’ai bcp de crampes. Est-ce possible que le protocole augmente les douleurs et ballonnements? Merci bcp
    Chantal

    Répondre
    • Marco
      Juin 16, 2019 @ 17:22

      Bonjour Chantal,

      En réponse à votre question : non, mais il y a sûrement un lien. Si vos crampes ne s’atténuent pas et que votre objectif est de retirer uniquement l’Escherichia Coli vous pouvez essayer la chose suivante : prenez le curcuma, fenouil et brou vert de noix noire, et faites une pause des autres produits. Augmentez le curcuma et le fenouil à 3 gélules à chaque repas. Le curcuma et le fenouil (à prendre ensemble) sont un moyen traditionnel d’éliminer ce germe dans l’Intestin, mais c’est plus progressif sans les autres produits. Le brou vert de noix noire vous y aidera.

      Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • Juil 9, 2019 @ 6:19

    Bonjour
    J’ai commandé un protocole de nétoyage intestin. La broue de noix fait 120 ml à 2 cuillères à café par jour de 5 ml chacune cela me fait que 12 jours .
    Le protocole dure normalement 21 jours. .
    Y a t’il erreur dans mes caculs.
    Cordialement
    Jean-luc

    Répondre
    • Marco
      Juil 10, 2019 @ 6:56

      Bonjour Jean-Luc,

      Vos calculs sont justes. Le brou vert de noix noire se termine avant, il effectue son travail en moins de deux semaines. La situation est similaire avec le fenouil et le curcuma (17 jours).

      Bien Cordialement et bonne Cure,

      Marco

      Répondre
  • Anthony
    Juil 28, 2019 @ 9:12

    Bonjour, je vient de commencer le programme intestinal, et je voudrais savoir si le jeun peut déranger car j’ai pour habitude de jeuner de temps en temps, par exemple je mange que le soir. Ma question serra sur toutes vos cures en général car je compte bien toutes les faire.

    Merci beaucoup 😉

    Répondre
    • Marco
      Juil 30, 2019 @ 17:36

      Bonjour,

      Pour le jeûne intermittent (manger 1 ou 2 fois par jour), pas de problème. Si vous ressentez un petit pincement à l’estomac en prenant la betaïne à jeun, diminuez le dosage à 1 gélule. Et 2 gélules avec un repas (exemple : le soir). Pour les autres cures : je n’ai pas reçu de retour négatif.

      Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • Jean
    Oct 18, 2019 @ 8:29

    Bonjour,

    Je suis cette cure depuis 10 jours et cela fait 4 jours que mes selles sont liquides.

    J’ai arrêté le magnésium depuis 3 jours mais je n’ai pas vraiment d’amélioration.

    J’ai pensé que cela pouvait être dû peut être à la bétaïne et à l’augmentation de l’acidité dans l’intestin. Je prends 2 gélules par repas, sachant que le test du bicarbonate montrait une acidité entre normale et faible.

    Pour le reste je prends toutes les doses recommandées (il n’y avait que le curcuma et le magnésium que je prenais sous une forme autre que les gélules).

    Est ce normal ? Avez vous déjà eu ce cas ? Que dois je faire ?

    Merci

    Répondre
    • Marco
      Oct 18, 2019 @ 9:07

      Bonjour Jean,

      Avez-vous bien retiré le cascara sagrada ?

      Cordialement,

      Marco

      Répondre
      • Jean
        Oct 23, 2019 @ 11:21

        Bonjour Marco,

        Merci pour votre réponse.

        Je ne prenais pas de cascara sagrada mais je prenais du magnésium sous forme de nigari en me basant sur le dosage des gélules en nombre de milligramme.

        Apparemment cela faisait beaucoup trop pour moi, et j’imagine aussi qu’il ne suffit peut être pas de transposer les dosages sur deux types de magnésium différents.

        Au moins, d’autres seront avertis, pour ne pas faire la même erreur que moi…

        Répondre
        • Marco
          Oct 23, 2019 @ 18:19

          Bonjour Jean,

          C’est noté. Oui, l’oxyde de magnésium est une préparation dont les effets laxatifs restent modérés. D’autres préparation au magnésium peuvent s’avérer plus efficaces encore 🙂

          Bien Cordialement,

          Marco

          Répondre
  • Serge
    Oct 28, 2019 @ 12:53

    Bonjour Marco,

    Est ce qu’il est possible de continuer à suivre la cure intestinale pendant les autres cures ?

    Elle me fait tellement de bien que je n’ai pas envie d’arrêter ! Ma digestion est au top.

    Je sais que le brou de noix n’est pas à prendre tout le temps, et le lugol peut être dangereux à trop haute dose, mais le reste ?

    De plus je craint que la cure anti parasitaire que je vais faire après, gâche les effets de cette cure en remettant le bazar dans ma digestion…

    Qu’en pensez vous ?

    Répondre
    • Marco
      Oct 29, 2019 @ 18:25

      Bonjour Serge,

      À propos de :

      « Elle me fait tellement de bien que je n’ai pas envie d’arrêter ! Ma digestion est au top. »

      C’est super ! Bon, continuer une autre cure avec tous ces produits en même temps n’est en effet, de façon générale, pas le meilleur choix. C’est un peu comme si vous entriez dans une pièce et entendiez 10 personnes parler en même temps. Deux cures en parallèle = beaucoup de produits = beaucoup d’informations à traiter = votre corps gérera moins efficacement les produits reçus. Une bonne idée est de trouver un équilibre en isolant les produits qui vous font le plus grand bien, en maintenant leur usage sur une période prolongée, c’est-à-dire quelques mois, éventuellement en modérant leur dosage.

      Voici une indication générale pour continuer les produits que vous utilisez, en parallèle à d’autres cures de nettoyage interne : bétaïne (2 gélules à chaque repas, peut être pris sur 2 à 3 mois pour rehausser l’acidité gastrique en complément à d’autres cures), lugol (6 gouttes mais 1 seule fois par jour, sans soucis sur plusieurs mois), enzymes digestives (1 gélule à chaque repas). Vous pouvez continuer le curcuma et le fenouil aussi, à un dosage plus modéré (1 gélule de chaque, à chaque repas).

      Bien évidemment, la clef est d’écouter votre corps. Mais je suis à peu près sûr que les produits qui vous font le plus de bien sont les trois premiers cités au-dessus. Remarque : le lugol n’est pas dangereux au dosage indiqué dans le protocole. C’est une bonne idée d’en prendre quotidiennement à un usage plus faible, 4 à 6 gouttes pendant quelques mois. Il participe à détoxifier l’organisme et apporte d’autres bienfaits.

      « De plus je craint que la cure anti parasitaire que je vais faire après, gâche les effets de cette cure en remettant le bazar dans ma digestion… »

      Après le programme intestinal il n’est pas strictement nécessaire de suivre le programme antiparasitaire (surtout si c’est à usage préventif). Vous avez déjà fait un travail à ce niveau, certes plus local (c’est-à-dire concentré sur le tube digestif), avec le brou vert de noix noire. À vous de voir. Vous pouvez enchaîner avec la cure des reins, par exemple, qui nettoie aussi en douceur le système digestif (avec le gingembre, l’oxyde de magnésium, la busserole). Puis, évidemment, en point d’orgue, plusieurs cures de nettoyage du foie.

      Note : ma réponse faite à Patrick peut aussi vous intéresser (en bas de cette page).

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • Lydie
    Nov 21, 2019 @ 16:09

    Bonjour,
    Cela fait presque une semaine que je suis le protocole du programme intestinal et j’en suis ravie.
    J’ai beaucoup moins de soucis de digestion, moins de lourdeurs sur l’estomac.
    En fait j’ai commencé ce traitement car cela fait plus de 2 ans que je fais des infections urinaires à répétition; et j’enchaîne les antibiotiques, au point d’être devenue ultra résistante et certains antibiotiques ne sont plus du tout efficaces sur moi.
    De plus mon foie est en très mauvais état et j’ai l’impression d’avoir une crise de foie permanente.
    Après beaucoup de recherches et de lecture sur internet j’en suis arrivée à la conclusion que les bactéries qui arrivaient dans ma vessie provenaient de mes intestins; c’est donc pour cela que j’ai décidé de suivre ce programme.
    Depuis 2 jours j’ai comme un début d’infection urinaire mais léger et supportable; j’ai donc augmenter à une prise supplémentaire la solution d’iode mais je ne sais pas si cela sera suffisant.
    Qu’en pensez-vous?
    J’aimerai vraiment éviter de devoir reprendre des antibiotiques.
    Après ce programme intestinal je ferai celui pour le foie car je pense que cela pourrait vraiment m’aider.
    Qu’en pensez-vous ?
    Cordialement

    Répondre
    • Marco
      Nov 25, 2019 @ 8:46

      Bonjour,

      À propos de :

      « Après beaucoup de recherches et de lecture sur internet j’en suis arrivée à la conclusion que les bactéries qui arrivaient dans ma vessie provenaient de mes intestins »

      Oui, des bactéries comme l’Escherichia Coli proviennent généralement du propre microbiote intestinal du malade, ce qui suppose qu’elles trouvent un chemin via le périnée et l’urètre jusqu’à la vessie. Pour des raisons anatomiques c’est plus courant chez les femmes.

      Vu ce que vous rapportez comme indications, je vous conseille d’enchaîner, en seconde cure, avec la cure de nettoyage des reins. Ce protocole est efficace – et indispensable – en cas de cystites et infections urinaires. Vous vous approcherez du coeur du problème. Vous pouvez même suivre deux cures de nettoyage des reins d’affilée (6 semaines sont recommandées en cas de cystites chroniques).
      Pensez à boire suffisamment pendant la cure des reins. Un grand nombre de bactéries seront expulsées, boire suffisamment permet d’éviter le déclenchement d’une nouvelle infection urinaire. Ensuite seulement, la cure de nettoyage du foie.

      Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • Lydie
    Déc 5, 2019 @ 12:27

    Merci pour votre conseil, je l’ai suivi, car je vais commencer le protocole pour les reins.
    Mais à cause du stress j’ai un souci d’acidité gastrique…ce qui est souvent le point de départ de mes infections urinaires.
    Pour éviter que ça se reproduise durant la cure des reins que me conseillez vous?
    En vous remerciant.
    Bonne journée.
    Cordialement
    Lydie

    Répondre
    • Marco
      Déc 10, 2019 @ 9:18

      Bonjour Lydie,

      L’hypochlorhydrie (sous-production d’acide gastrique) est beaucoup plus fréquente que l’hyperchlorhydrie (trop d’acidité gastrique). Cela déclenche aussi des retours acides. Vérifiez d’abord où vous en êtes à ce sujet. L’article suivant apporte les données nécessaires pour le vérifier de deux façons (vinaigre de cidre et bicarbonate). En situation d’hypochlorhydrie, des réponses sont données dans l’article pour améliorer sensiblement la situation.

      http://curesclark.com/troubles-digestifs-et-hypochlorhydrie/

      Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • Pauline
    Déc 21, 2019 @ 19:59

    Bonjour,
    J’ai des problèmes digestifs depuis plus d’un an et en prenant des probiotiques pendant 2 mois je pense avoir aggravé mon problème.
    J’ai une hypocloridrie très importante ainsi qu’une malabsorption, une dysbiose débutante et une candidose tout juste positive. Je prends actuellement 1300 mg de betaine et des enzymes depuis 3 mois. Je pense que mon problème ne s’améliore pas car je n’utilise aucun produit contre les parasites.
    J’ai donc commander la cure intestinale qui semble conseillé de faire en premier dans mon cas. Est ce que je vais assimiler les produits vu que mon estomac est mal en point? Et quelles sont l’ordre des cure à faire et dois je faire la cure antiparasitaire?
    Je vous remercie.
    Cordialement,

    Répondre
    • Marco
      Déc 23, 2019 @ 9:38

      Bonjour,

      Pour tout ce qui a trait à une dysbiose et même maladie de Crohn, le programme intestinal est bien adapté. Cependant, il y aura peut-être des choses à ajuster si votre système digestif est bien déréglé. Ce que vous pouvez faire, aussi pour vous rassurer, consiste à ne pas commencer avec tous les produits d’un coup. Vous les introduisez simplement au fur et à mesure. Cela vous permettra, si cela survient, d’identifier rapidement un produit qui serait, par exemple, trop dérangeant pour votre organisme.

      Voici une indication générale : commencez les trois premiers jours avec la betaïne, les enzymes digestives et le brou vert de noix noire. Ensuite ajoutez curcuma et fenouil, encore pendant trois jours. Puis ajoutez les produits restants. Suivez cette cure pendant 3 semaines au minimum. Si elle vous fait du bien rapidement, je vous conseille de la prolonger une 4ème semaine. Par ailleurs, une fois la cure achevée, terminez s’il vous en reste les flacons de betaïne, enzymes digestives, curcuma et fenouil.

      Rappel : si vous ne souffrez pas de constipation, le cascara sagrada est à retirer du protocole.

      Cordialement,

      Marco

      Répondre
      • Pauline
        Déc 23, 2019 @ 21:32

        Je vous remercie pour vos explications. Combien de temps puis je faire cette cure au maximum? Puis je poursuivre avec la cure des reins et du foie? Dois je inclure la cure antiparasitaire? Est ce que je peux continuer à prendre les enzymes et la betaine pendant ces différentes cures?
        Bien cordialement,

        Répondre
        • Marco
          Déc 29, 2019 @ 17:36

          Bonjour,

          Il n’y a pas de durée limite au programme intestinal. 4 semaines est une bonne indication en cas de troubles vraiment importants, mais 3 semaines suffisent généralement. Bien sûr, après le programme intestinal, c’est une bonne chose de poursuivre avec la cure des reins et plusieurs cures de nettoyage du foie, à votre rythme. Le programme antiparasitaire n’est pas strictement nécessaire après le programme intestinal. Par contre, dans certaines situations il peut s’avérer vraiment utile de refaire le programme intestinal 4 à 6 mois plus tard.

          S’il s’agit de rehausser l’acidité gastrique de l’estomac, la bétaïne est à suivre plusieurs mois, c’est un produit efficace à cette fin. Pour les enzymes : si vous continuez après 4 semaines, faites une pause d’au moins 1 semaine du produit avant de reprendre.

          Bien Cordialement,

          Marco

          Répondre
  • Pauline
    Déc 24, 2019 @ 13:58

    Par ailleurs, est ce que le brou de noix et lughol se mettent au frigo après ouverture ?

    Répondre
    • Marco
      Déc 29, 2019 @ 17:36

      Bonjour,

      Seul le brou vert de noix noire est à placer au frigo après ouverture.

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
      • Pauline
        Déc 29, 2019 @ 17:52

        Merci beaucoup pour toutes ces informations.
        Cordialement,
        Pauline

        Répondre
  • Maria
    Fév 4, 2020 @ 8:54

    Bonjour,
    J’aurais deux questions sur le programme intestinal :
    – Je pratique le jeûne intermittent (un seul repas, le soir) la plupart du temps. Est-ce que je dois prendre les produits « pendant le repas » et « après le repas » aux heures convenues même si je ne mange pas ?
    – Est-ce que ce programme est compatible avec une activité professionnelle normale ? C’est-à-dire : est-ce que je risque d’avoir mal au ventre ou des diarrhées pendant les heures de bureau ?
    J’ai déjà suivi plusieurs fois les programmes foie/antiparasitaire, mais jamais la cure intestinale.
    Mille mercis !
    Maria

    Répondre
    • Marco
      Fév 4, 2020 @ 16:17

      Bonjour Maria,

      À propos de :

      « – Je pratique le jeûne intermittent (un seul repas, le soir) la plupart du temps. Est-ce que je dois prendre les produits « pendant le repas » et « après le repas » aux heures convenues même si je ne mange pas ? »

      Oui !

      « – Est-ce que ce programme est compatible avec une activité professionnelle normale ? C’est-à-dire : est-ce que je risque d’avoir mal au ventre ou des diarrhées pendant les heures de bureau ? »

      Dans la majorité des cas tout se passe bien, mais bien sûr des effets secondaires sont possibles. Un travail important s’opère dans l’Intestin. À moins de mal s’y prendre, ou d’une réaction particulière à l’un des produits, les diarrhées ne sont pas d’actualité (vous l’aurez compris, le cascara sagrada est à retirer si vous ne souffrez pas de constipation). Je dirai que, dans votre situation avec un repas par jour, vous pouvez baisser la betaïne à 1 gélule matin et midi (à prendre avec le curcuma, le fenouil et les enzymes, le lugol se prend séparément, et le brou de noix le matin avant tout produit), et conserver 2 gélules au cours de votre repas du soir. Et si tout se passe bien la première semaine, montez dès la deuxième semaine à 3 gélules de betaïne lors du repas du soir.

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
      • Maria
        Fév 5, 2020 @ 0:18

        Marco,
        Merci pour tous vos précieux conseils. Je me lance !
        Maria

        Répondre
  • Peggi
    Fév 6, 2020 @ 19:55

    Bonjour,
    J’ai commencé le programme aujourd’hui et j’ai deux questions :
    1- Je prend habituellement un gouter l’après-midi, en plus des 3 repas principaux (essentiellement 1 ou deux fruits, parfois du chocolat noir ou biscuit sans gluten). Pensez-vous qu’il faille prendre enzymes et/ou betaine avec le gouter aussi?
    2- J’ai des anticorps anti-thyroidiens élèves (caractéristique de Hashimoto) , mais je ne prends pas de traitement (la TSH étant sous la limite conventionnelle). Par contre, dans mes recherches, j’ai lu qu’il valait mieux éviter l’iodine, car il y a un risque de dépasser ce que la Thyroïde est en mesure de gérer. Avez-vous un avis sur le sujet, un conseil? je me demande si je prends une dose moindre, moins longtemps, ou pas du tout…
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Cdlt,
    Peggi

    Répondre
    • Marco
      Fév 8, 2020 @ 19:36

      Bonjour Peggi,

      Concernant le point 1 : clairement ce n’est pas nécessaire. Prenez les produits lors de vos repas principaux, ou 3 fois par jour.

      Concernant le point 2 : en fonction des retours que je reçois, ma conviction rejoint des spécialistes expliquant qu’un apport d’iode n’est pas un problème avec Hashimoto, et devrait vous aider efficacement. Selon des praticiens experts en iode, il apparaît que la carence en iode est souvent la cause directe de la maladie d’Hashimoto, associée à une carence en sélénium. Il serait donc bienvenu, pour vous, d’ajouter quotidiennement du sélénium (200 mcg) en complément à votre apport d’iode.
      À titre de précaution commencez ainsi : 1 X 6 gouttes la première semaine ; 2 X 6 gouttes la deuxième semaine ; 3 X 6 gouttes la troisième semaine. Cela vous permettra d’observer, au cours de cette progression, votre réaction au produit. Si réaction dérangeante à 3 X 6 gouttes, restez-en au dosage que votre corps gère bien. Vous l’aurez compris, il serait pertinent de prolonger la prise de lugol sur le long terme, à un dosage évidemment moindre, par exemple 4 à 8 gouttes de lugol, jusqu’à la fin du flacon (plusieurs mois), en plus du sélénium. En fait, des personnes vont beaucoup mieux grâce à un apport d’iode et en prennent sans interruption.

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
      • Peggi
        Fév 26, 2020 @ 16:34

        Merci pour votre réponse Marco.
        Concernant le sélénium, j’ai déjà essayé à deux reprises des compléments de deux marques différentes, mais j’avais des douleurs intestinales après en avoir pris. Je n’ai pas trouvé d’explication pour l’instant, seulement quelques témoignages de personnes dans mon cas qui ont des reactions diverses au sélénium.
        Du coup, j’ai préféré attendre afin de ne pas rajouter encore une variable inconnue. Je viens de finir le programme intestinal -en préparation du programme anti-parasitaire que je compte commencer dans les jours qui viennent.
        J’ai quand meme commandé le selenium pour faire un essai plus tard avec le lugol, peut être après les 15 jours du programme anti-parasitaire… qu’en pensez-vous? Est-ce compatible avec une maintenance ?

        Merci d’avance.

        P.S.: D’un point de vue plus global, peut-être que la carence en selenium courante avec Hashimoto est une conséquence plus qu’une cause, je me demande… En tout cas je n’ai pas encore trouve la « root » cause dans mon cas… d’où l’idée de suivre ces programmes. Sinon, il restera les dents (arg!) sujet qui me parait une montagne insurmontable pour l’instant ;).

        Répondre
        • Marco
          Fév 27, 2020 @ 16:38

          Bonjour Peggi,

          À propos de :

          « J’ai quand meme commandé le selenium pour faire un essai plus tard avec le lugol, peut être après les 15 jours du programme anti-parasitaire… qu’en pensez-vous? Est-ce compatible avec une maintenance ? »

          Oui, c’est compatible à 100%. Important : prenez le lugol séparément de la prise des plantes antiparasitaires du matin. Le lugol a tendance à attaquer les principes actifs des plantes.

          « D’un point de vue plus global, peut-être que la carence en selenium courante avec Hashimoto est une conséquence plus qu’une cause, je me demande… »

          Les liens de cause à effet méritent sans nul doute d’être enfin compris de A à Z.

          Bien Cordialement,

          Marco

          Répondre
  • Fabienne
    Fév 27, 2020 @ 10:58

    Bonjour, cela fait 8jrs que j’ai commencé la cure anti parasitaire, et je viens de lire dans vos commentaires, vue les symtômes que j’ai j’aurai dû commencer la cure intestinal.
    je continue comme ça et ferai la cure intestinal après,
    où j’arrête la cure anti parasitaire et commence la cure intestinal
    MERCI

    Répondre
    • Marco
      Fév 27, 2020 @ 17:24

      Bonjour,

      Continuez comme ça. Le programme antiparasitaire est toujours bienvenu pour le tube digestif, surtout qu’il se pratique rarement plusieurs fois, donc autant le terminer. Ensuite, passez au programme intestinal.

      Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • Chris
    Avr 1, 2020 @ 13:29

    Bonjour,

    Tout d’abord mon témoignage :
    Après la cure anti-para j’ai suivi le programme intestinal. Je souffrais d’une réelle profusion de gaz et depuis quelques temps mon ventre était gonflé à peu près comme celui d’une femme enceinte de 5 mois. Après 1 jour de traitement intestinal j’ai évacué une impressionnante quantité de selles (environ 5 fois le volume habituel le premier jour, 3 fois le second puis les choses sont peu à peu rentrées dans l’ordre). Mon ventre a rapidement dégonflé, je n’émettais plus de gaz. Donc un énorme soulagement.
    J’ai aussi eu un bénéfice secondaire inattendu et réjouissant au niveau vaginal. Depuis ma puberté (il y a plus de 20 ans !!!) j’avais des pertes vaginales non infectieuses (analyse des prélèvements réalisées plusieurs fois). Or, dès les premiers jours du programme intestinal elles ont disparues.

    Ma question :
    Après 2 semaines de cure intestinale j’ai sentie le besoin d’arrêter (au début j’envisageai de faire 3 semaines). Après 2 jours de pause j’ai débutée la cure des reins. Rapidement j’ai observé un léger retour de mes symptômes (quelques gaz intestinaux, légères pertes vaginales). Je voudrais savoir si en plus de la cure des reins il était possible de poursuivre la prise du curcuma, fenouil et lugol, car j’ai la nette sensation que ce sont les produits qui me font du bien. Si oui, dans quelles proportions ?

    D’avance merci pour votre réponse. Cordialement

    Répondre
    • Marco
      Avr 4, 2020 @ 18:36

      Bonjour,

      Je vous remercie pour votre témoignage précis et clair.

      Concernant votre question : oui, vous pouvez continuer le curcuma et le fenouil ensemble (ces plantes agissent en synergie) sur une longue période. Par exemple 2 gélules de chaque 2 fois par jour (lors de deux repas). Pour le lugol pas de soucis : de 1 x 6 gouttes à 2 x 6 gouttes. Ajustez au dosage qui vous convient. Certaines personnes prennent du lugol quotidiennement pour toutes sortes de raisons.

      Étant donné que vous revenez de (très) loin il est vraiment préférable d’assurer une maintenance de fond une fois par semaine. Il s’agit de prendre un jour par semaine du brou vert de noix noire : 4 c. à c. le matin à jeun et du lugol : 6 gouttes 3 fois dans la journée. Ajoutez aussi curcuma et fenouil à ce programme de maintenance digestive, cette fois 3 X 2 gélules par jour (3 repas). Choisissez un jour dans la semaine. Vous pouvez le suivre pendant toutes les cures, bien évidemment à ne pas placer lors des deux jours de nettoyage du foie.

      Remarque : la cure de nettoyage des reins comprend quelques plantes qui agissent aussi sur le système digestif, notamment le gingembre. Cela devrait vous aider à garder le cap lors de l’assainissement de vos émonctoires.

      Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • Avr 16, 2020 @ 19:07

    Bonsoir,

    je n’arrive pas régler mon problème de mycose vaginal et mycose aux pieds. Ceci se manifeste lorsque je mange quelconques glucides.
    Des fringales de sucres sont également présents et parfois des aphtes. J’ai longtemps déparasité avec de l’origan et des probiotiques mais cela ne tient pas dans la durée.
    Quelle en est selon vous l’explication et le traitement que vous me conseillez?
    Je pensais faire la cure du foie,dois la faire avant un traitement de déparasitage ou après?

    Merci
    Cordialement

    Répondre
    • Marco
      Avr 17, 2020 @ 21:40

      Bonjour,

      Vous souffrez visiblement d’une candidose et/ou d’un problème similaire. Une candidose est souvent le symptôme d’un mode de vie – ou d’une pratique – ayant fragilisé de façon anormale le système immunitaire. C’est aussi le signe que l’intégrité des défenses naturelles de l’organisme est compromise. Il est donc utile de connaître les principaux facteurs déclencheurs ou aggravants afin d’éviter de reproduire les mêmes erreurs, je cite les plus communs :

      – Un déséquilibre de la flore bactérienne provenant d’une antibiothérapie et/ou d’une alimentation inappropriée (privée de nutriments mais chargée de fongicides et pesticides).
      – Une accumulation de déchets dans l’organisme (engorgement des émonctoires).
      – Un stress chronique.

      Je vous suggère de commencer par le protocole intestinal, de façon à assainir l’ensemble du tube digestif. Une candidose est un signe clair qu’il y a au moins une dysbiose intestinale, aussi une hyperperméabilité intestinale. Parallèlement, vous pouvez appliquer le lugol (l’un des produits du programme intestinal) directement sur les mycoses aux pieds. C’est souvent efficace.
      Remarque : c’est une bonne idée de prendre un peu d’huile d’origan pendant le programme intestinal (5 gouttes/jour). Et étendre le programme intestinal sur une durée totale de 4 semaines est préférable.

      Mesures spécifiques avec une mycose vaginale : on peut utiliser l’huile de coco seule ou avec de l’huile essentielle de tea tree pour son action antifongique. Placez de l’huile de coco dans une cuillerée à café avec 1 goutte de tea tree. À l’aide d’un coton stérile imbibez les parties infectées, 2 à 3 fois par jour jusqu’à disparition du problème. Autre possibilité, à nouveau avec le lugol (ce produit est précieux) : effectuez une douche vaginale avec 6 gouttes dans une tasse d’eau, une ou deux fois par jour. Remarque : il n’est pas recommandé de poursuivre les douches vaginales sur de longues périodes.

      Nettoyage des organes internes : après le programme intestinal je vous conseille d’assainir l’ensemble de vos émonctoires : la cure antiparasitaire, la cure des reins, puis plusieurs cures de nettoyage du foie.

      Immunité de la peau : il peut s’avérer important d’appliquer des mesures pour rétablir l’immunité de votre peau. En résumé :
      – Le port d’éléments métalliques en contact avec la peau l’affaiblit, par ailleurs favorise l’intoxication de certains organes. Évitez d’appliquer du métal sur la peau (colliers, bijoux, montres, boucles d’oreilles en métal…), pas de piercing.
      – La peau a besoin de retrouver son pouvoir immunitaire mais aussi détoxifiant, et pour ce faire évitez de l’approvisionner en polluants de toutes sortes. Retirez l’usage de cosmétiques provenant de la pétrochimie si ce n’est pas déjà fait (savons, shampooings industriels…).

      Alimentation : à ma connaissance les régimes anti-candida ne sont pas la solution. Ne vous privez pas d’aliments naturellement sucrés, mais régulez votre apport en sucre. Évitez les produits avec du sucre ajouté. Cela inclut les produits comme les sodas, les gâteaux et les aliments ultra-transformés. Ne buvez pas de jus de légume et jus de fruits du commerce, préparez vous-même vos jus à domicile avec un extracteur de jus.

      Merci de prendre note que ces conseils ne remplacent pas l’avis d’un médecin, un conseil médical, un protocole médical ou un traitement médical.

      Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • Myriam
    Avr 24, 2020 @ 22:07

    Bonsoir,
    J’ai commencé par le programme intestinal, cela fait un peu plus de 2 semaines, cela me fait beaucoup de bien. Grosses fatigues les premiers jours, sensations de brulures le long de l’œsophage, au niveau des poumons, parfois au niveau du foie et même aux tempes. Cela reste tout à fait supportable cependant.
    Je suis moins gonflée, ma digestion est bien mieux.
    J’aurais souhaité savoir si je peux pratiquer le jeune et du coup, réduire mes prises ? Je ne sais pas encore si je ferai un ou deux repas ? Est ce que cela entraverait le traitement ou non?

    Merci d’avance pour votre réponse 🙂

    Répondre
    • Marco
      Avr 29, 2020 @ 14:38

      Bonjour,

      Le programme intestinal est plutôt compatible avec un jeune intermittent (si j’ai bien compris votre choix). Conservez la prise des produits 3 fois par jour et réduisez la betaïne, à prendre préférentiellement à chaque repas journalier. Donc une ou deux fois par jour selon votre programme alimentaire.

      Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • Myriam
    Avr 25, 2020 @ 23:34

    Bonsoir,

    J’ai omis de vous demander une précision….J’ai commencé par le programme intestinal et je pensais poursuivre dans cet ordre: nettoyage des reins, cure anti-parasitaire et nettoyage du foie, ou est-il préférable de faire la cure anti-parasitaire avant la cure des reins?

    Un grand merci par avance.

    Répondre
    • Marco
      Avr 29, 2020 @ 14:40

      Bonjour,

      Avant la cure des reins est conseillé. Toujours est-il que vous pouvez inverser l’ordre vu que vous avez effectué un travail antiparasitaire, certes moins global que la cure dédiée à cet effet.

      Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • Kamelia
    Avr 27, 2020 @ 15:46

    Bonjour

    Mon fils de 4 ans présente beaucoup de troubles digestifs ( flatulences malodorantes, diarrhée chronique retard de croissance irritabilité nervosite anxiété etc) quoi quen disent les médecins ( ils ne s’inquiètent pas plus que cela )
    Jai retiré le gluten/caséine/ céréales de son alimentation. Les effets sur le mental ont été extrêmement importants. Je retrouve un enfant apaisé et calme. Les troubles digestifs persistent cependant.
    Il a sûrement une porosité intestinale qui l’empêchent une bonne assimilation des minéraux
    Cest pourquoi depuis 1 semaine je lui administre du Plasma de Quinton, des Omegas 3, du fer ( légère carence ) et le groupe des vitamines B.
    Nette amélioration comme je le disais; et augmentation de l’appétit.

    Il a des champignons dans la bouche ( et sans doute dans tout le tube digestif)
    J’ai constaté après avoir mangé des pommes de terre, que cela lui donnait la diarrhée et les flatulences

    La cure anti parasitaire pourrait elle corriger cette « intolérances »? Les intolérances et allergies alimentaires pourront elles être corrigées avec ces protocoles ?
    Je parle d’aliments tout à fait sains quil ne tolère pas ( riz, sarrasin, pain au blé ancien, lait cru..)
    Vous dites plus haut que ce protocole nest pas adapté pour un enfant, mais en réduisant les doses, quels produits puis je lui administrer quand même ?

    Quelles sont les cures autorisées pour un enfant de 5 ans ?

    Je suis perdue entre toutes les diètes; du régime spécifique des glucides en passant par le GAPS, tout ces régimes sont très restrictifs et impossibles à mettre en place.
    Je crains que ces protocoles ne soient pas suffisant pour réparer son petit tube abîmé..

    Répondre
    • Marco
      Avr 29, 2020 @ 16:55

      Bonjour,

      À propos de :

      « La cure anti parasitaire pourrait elle corriger cette « intolérances »? Les intolérances et allergies alimentaires pourront elles être corrigées avec ces protocoles ? »

      À ma connaissance pas d’amélioration notable avec les allergies ou intolérances. La cure antiparasitaire retire de grands pathogènes des intestins. Si ceux-ci sont présents et sont donc retirés par les plantes, le bon fonctionnement du système digestif est indéniablement amélioré.

      « Vous dites plus haut que ce protocole nest pas adapté pour un enfant, mais en réduisant les doses, quels produits puis je lui administrer quand même ? »

      Avec les produits séparés utilisez le brou vert de noix noire et, si possible, le clou de girofle en complément (le goût n’est pas fameux). À partir de 5 ans vous pouvez aussi ajouter l’absinthe. Suivez un programme en fonction de l’âge de l’enfant. Par exemple 5 jours pour 5 ans d’âge.
      Remarque 1 : le brou vert de noix noire suffit souvent pour vermifuger efficacement un enfant en bas âge. Référez-vous au dosage indiqué dans l’article ci-dessous.
      Remarque 2 : les gélules posent souvent problème pour les enfants. Vous pouvez retirer les gélules et mélanger avec du jus pour masquer le goût.
      Remarque 3 : vous pouvez réitérer le même protocole 7 jours après la fin du premier déparasitage si besoin.

      http://curesclark.com/programme-antiparasitaire-pour-les-enfants/

      « Quelles sont les cures autorisées pour un enfant de 5 ans ? »

      Utilisez le Clark-FX. Le dosage est indiqué dans le même article. Ce produit tout-en-un est bien adapté pour vermifuger progressivement un enfant.

      « Je crains que ces protocoles ne soient pas suffisant pour réparer son petit tube abîmé.. »

      De ce que je comprends votre enfant revient de loin. En me référant aux retours que je reçois de personnes bien avancées en nutrition le régime GAPS, et plus encore peut-être la méthode Taty Lauwers, s’avère efficace pour réparer l’intestin. C’est une bonne direction à suivre. Ne pas négliger l’apport de viande (bouillon d’os, etc.), laquelle apporte le collagène dont le corps a besoin pour réparer la paroi intestinale. C’est un facteur important. Manger vegan est par exemple inadapté à cette fin. Un apport de fibres en grande quantité abîme un intestin détruit, ils le râpent comme une râpe sur un crépi.

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
    • Mai 7, 2020 @ 19:04

      Ce qui me frappe c’est que votre fils ne tolère pas tout ce qui est remis en cause par de grands hygiénistes : produits laitiers et sucres complexes (parce que compliqués à digérer) des céréales = colles..
      En tant que maman, j’essaierais de ne plus en donner quelques semaines ; les légumes nous apportent quasiment tout ce qu’il faut, les fruits et quelques noix complètent une alimentaion basique, ou si c’est trop restrictif, d’opter temporairement pour le sans gluten ni caséine, très bénéfique. Je le pratique depuis des années pour thyroïdite, et cela me réussit plutôt. Les enfants mangent souvent par instinct, quand ils ont vraiment faim ; le laisser décider ? Des jus de légumes lacto-fermentés sont délicieux et débuteraient joliment les repas (3 à 4 CL).
      Le foie ‘fatigué’ ou pas doit gérer nos émotions ; s’il est débordé, il envoie des signaux tels que les intolérances, les migraines…

      Je vous souhaite de trouver les formules qui guériront votre petit bonhomme, car vous avez déjà bien avancé sur cette voie.

      Répondre
  • Mai 2, 2020 @ 21:42

    Bonjour,

    Est-il possible ou conseillé de coupler la cure avec du plasma marin ?

    Merci d’avance.

    Répondre
    • Marco
      Mai 4, 2020 @ 6:31

      Bonjour,

      Je ne vois aucune contre-indication avec le plasma marin.

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • Onesim
    Mai 21, 2020 @ 17:54

    Bonjour, Marco

    Je ne suis pas sûre que mon message soit passé, excusez-moi si vous me lisez 2 fois…
    J’ai des suspicions de Maladie de Lyme et je place beaucoup d’espoir dans les cures du Dr Clark.

    Je souhaite commencer par la cure intestinale, que je ferai suivre par la cure parasitaire, dans un 2 eme temps. Ai-je raison de ne pas commencer directement par la cure parasitaire ? Sachant que j’ai des douleurs d’estomac et de colon régulièrement.

    Puis-je rajouter à cette cure un produit comme le fluvermal (antiparasitaire en vente libre) ou mieux pas ? Je précise que j’ai des sensations de picotements et des bouffées de chaleur dues certainement aux bactéries, dans tout le corps, non stop, et qui me gâchent la vie…

    Puis-je rajouter à cette cure intestinale, également des plantes sous forme de gélules : Artemisia et Scutelaria Baïkalensis ? D’emblé ou plus tard ? Que me conseillez-vous ?

    Un grand merci d’avance.

    Répondre
    • Marco
      Mai 25, 2020 @ 20:53

      Bonjour,

      J’ai pris la liberté de retirer votre premier message car celui-ci est selon moi mieux construit. Les retours que je reçois des personnes diagnostiquées avec la « maladie de Lyme » avec l’usage des cures de nettoyage des organes internes du Dr Clark sont assez variés, mais il en ressort une ligne directrice qui se clarifie à présent de plus en plus. En résumé :

      1. Le protocole du Dr Clark est vraiment intéressant avec la maladie de Lyme pour essentiellement deux choses :

      a. Retirer de grands pathogènes – essentiellement des parasites – qui transportent les candida ainsi que, probablement, des pathogènes responsables des co-infections de Lyme. L’aspect parasitaire avec la « maladie de Lyme » n’est pas étudié et c’est bien dommage. En résumé, le Dr Clark a remarqué que de grands parasites agissent comme transporteurs de plus petits pathogènes, lesquels sont hébergés dans leur organisme (bactéries, champignons…). Il s’agit, en quelque sorte, d’un hébergement « dormant », mais aussi d’un vivier de recontamination tant qu’il n’est pas retiré. C’est pourquoi lors d’un déparasitage, les malades diagnostiqués « Lyme » passent généralement par des effets secondaires parfois très dérangeants. L’explication tient essentiellement au processus suivant : tuer des parasites libère une importante charge de pathogènes préalablement hébergés dans leur carcasse morte. Dans une situation normale le corps sait gérer, mais avec Lyme c’est différent : il s’ensuit une réaction herxheimer parfois forte. Nous pourrions conclure qu’il faudrait alors éviter de tenter l’expérience, mais c’est selon moi au contraire signe d’une réelle avancée. Tant qu’on ne retire pas les grands parasites, ceux-ci transportent toujours les pathogènes responsables de douleurs ou autres symptômes de la maladie de Lyme. À grands traits, je dirai qu’avec Lyme si rien ne se passe, le traitement n’est pas intéressant. Bon, il reste un autre problème ensuite, c’est-à-dire retirer les biofilms, et là je n’ai pas de réponse.

      b. Nettoyer, nettoyer, nettoyer, purifier, dégager, etc… Bref assainir les émonctoires que sont les intestins, les reins et le foie, ainsi rehausser les ressources d’autoguérison du corps.

      « Je souhaite commencer par la cure intestinale, que je ferai suivre par la cure parasitaire, dans un 2 eme temps. Ai-je raison de ne pas commencer directement par la cure parasitaire ? Sachant que j’ai des douleurs d’estomac et de colon régulièrement. »

      Il est préférable de commencer avec le protocole intestinal car tout part, plus ou moins, des intestins. Introduisez progressivement l’usage du lugol de façon à vérifier que votre organisme le gère bien. Semaine 1 : 1 x 6 gouttes ; semaine 2 : 2 x 6 gouttes ; semaine 3 : 3 x 6 gouttes. SI tout se passe bien je vous recommande de continuer l’usage du lugol un bon moment, à raison de 6 à 12 gouttes par jour. Le lugol permet de lutter – dans une certaine mesure – contre la propagation d’une candidose systémique. Or, selon les informations dont je dispose, les cas les plus sévères avec la maladie de Lyme ont tous une candidose systémique. La probabilité de retrouver un tel terrain est en quelque sorte proportionnel à la durée – ou prolongement mensuel et encore plus annuel – d’une antibiothérapie.

      La cure antiparasitaire c’est très bien, mais parfois très fort d’un coup. À ajuster au cas par cas, ou prenez l’alternative du Clark-FX pour mieux gérer d’éventuels effets secondaires.

      « Puis-je rajouter à cette cure intestinale, également des plantes sous forme de gélules : Artemisia et Scutelaria Baïkalensis ? »

      Oui, comme indication générale je vous conseille simplement d’introduire progressivement l’ensemble des produits, de façon à identifier facilement si l’un d’eux n’est pas bien toléré.

      Cordialement,

      Marco

      Répondre
      • MAES ONESIM
        Mai 27, 2020 @ 15:19

        Bonjour Marco, et un grand merci pour votre réponse.

        J’ai une question encore svp, concernant le produit le lugol : sachant que je suis intolérante au gadolinium et au dotarem (produits injectés lors d’IRM et qui m’ont donné, les 2, des érythèmes sur le visage et des bouffées de chaleur, disparus les 2, une semaine après l’injection), pensez-vous que le lugol, qui contient de l’iode que je sache, tout comme les produits que j’ai mentionnés plus haut, aurait également des effets secondaires sur moi ?

        Vaut-il la peine, vu tout ça, que je tente quand même le lugol et que j’arrête éventuellement, si je ne le tolère pas ? Qu’en pensez-vous ?

        En vous remerciant.

        Bien à vous,Georgiana

        Répondre
        • Marco
          Juin 3, 2020 @ 15:47

          Bonjour Georgiana,

          Je sais qu’il n’est pas rare que les produits de contraste injectés pour les examens radiologiques déclenchent des allergies, mais ce n’est pas à proprement parler une allergie à l’iode, il y aurait deux facteurs principaux : en premier lieu la quantité d’iode injecté lors d’un examen peut s’avérer très importante et le corps réagit à cette surcharge, en second lieu la réaction semble spécifique au produit utilisé qui n’est pas du lugol. Je vous invite donc à tester le lugol. Toutes les cellules de notre corps contiennent de l’iode et notre organisme a besoin d’iode. Commencez le premier jour en application externe, quelques gouttes sur la peau. Si la tâche disparaît entièrement en moins de 24 h – encore plus concluant si la tâche disparaît en moins de 12h – passez à un usage interne. Débutez avec une goutte de lugol dans un verre d’eau, puis montez progressivement le dosage, par exemple une goutte supplémentaire chaque jour.

          Bien Cordialement,

          Marco

          Répondre
  • Quentin
    Mai 25, 2020 @ 23:12

    Bonjour Marco,

    Tout d’abord, merci pour vos conseils et votre soutien !
    J’ai pris la peine de lire l’ensemble des messages afin de savoir si je pouvais trouver une réponse à mon ressenti, en vain.
    J’ai commencé la cure intestinale il y a 8 jours. Les 5 premiers jours de cure étaient liberateurs. Cependant depuis 3 jours:
    1. jai réalisé avoir pris du poids, les ballonnements sont importants au point que cela me crée des sensations de gènes au niveau lombaires.
    Je continue la cure en me disant que c’est passager:
    2. j’avale moins volontier les produits notamment depuis que je ressens une gêne au niveau de l’œsophage, comme si les gélules flottaient en haut de mon estomac, sensation qui s’accentue lorsque allongé sur le dos. Est-ce le cas ? Ou alors une mauvais acidité gastrique ?
    je prends quelques grandes inspirations et ça passe une petite minute.
    3. Enfin, je ressens depuis peu (2 jours) des picotements au niveau des muscles maxillaires, et j’ai l’impression que cela pourrait provenir du lugol..
    Y aurait-il un lien à votre connaissance ?

    J’ai justement commencé par la cure intestinale car je sentais ces symptômes acidité, reflux, ballonements… , qui me derangaient. Après avoir disparus les 5 premiers jours, les voilà de retour, pendant mon traitement.
    Jai 34ans, aucunes allergies sauf graminées, je fume et bois passablement de café durant la journée (env 4) et mange de tout mais très peu le matin.
    Comment pensez-vous que cela soit possible ?

    En vous remerciant.
    Cordialement,
    Quentin

    Répondre
    • Marco
      Juin 3, 2020 @ 15:09

      Bonjour Quentin,

      Je vois que je réponds un peu tard à vos questions, vos problèmes ont probablement évolués depuis votre message. La situation que vous décrivez n’est pas banale mais voici deux remarques.

      – Il est possible que vous ne souffriez pas d’hypochlorhydrie mais d’hyperchlorhydrie, situation beaucoup moins fréquente qu’on ne le croit mais qui génère aussi les symptômes que vous décrivez. Auquel cas retirez la betaïne de votre protocole et tout devrait rentrer dans l’ordre.

      – Le lugol est souvent bien toléré, mais parfois il faut avancer progressivement avec ce produit. Il suffit de le retirer un ou deux jours pour se rendre compte si un problème vient de son usage.

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • Jean Jacques
    Juin 7, 2020 @ 8:47

    Bonjour, je souhaite faire une cure des intestins et en lisant les commentaires, j’ai vu qu’il y a un soucis avec l’iode et la prise de Levothyrox. Je n’ai plus de thyroide depuis 2006 et je prend du levothyrox 150mg tous les jours, puis-je utiliser l’iode a petite dose dans le cadre de cette cure ?
    Merci pour votre réponse
    Bien cordialement
    Jean Jacques

    Répondre
    • Marco
      Juin 11, 2020 @ 21:33

      Bonjour,

      Avec l’absence de thyroïde il n’y a sûrement aucun problème, toutefois demandez un avis médical pour retirer tout doute.

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • DE CATO Marie-France
    Juin 23, 2020 @ 19:07

    Bonjour,
    je souffre d’eczéma et de problèmes digestifs avec des intolérances alimentaires.(caséine du lait et gluten)
    J’ai donc commencé par la cure intestinale, maintenant je termine la cure anti-parasitaire et je souhaite commencer la cure des reins le plus vite possible;
    Dois-je attendre quelques jours pour la cure des reins ou puis-je la faire de suite après la cure anti-parasitaire?

    Merci d’avance
    Marie-France

    Répondre
    • Marco
      Juin 26, 2020 @ 21:33

      Bonjour Marie-France,

      Comptez un minimum de 1 jour de respiration avant chaque cure de nettoyage des organes internes.

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • DE CATO Mario
    Juin 27, 2020 @ 14:53

    Bonjour Marco,
    J’ai commencé la cure intestinale le 14 juin.J’ai de la diarrhée alors que d’habitude je suis plutôt constipé.
    Est-ce que cela signifie que j’évacue les toxines et tout le mauvais??
    J’ai pris une fois du charbon pour plus de confort.

    Merci pour votre réponse
    Cordialement
    Mario

    Répondre
    • Marco
      Juin 29, 2020 @ 9:12

      Bonjour Mario,

      Votre terrain intestinal se modifie, c’est selon moi bon signe. Avoir des selles un peu plus molles est normal pendant la cure intestinale, c’est mieux pour évacuer des déchets et toxines, mais bien évidemment il ne faut pas qu’une diarrhée s’installe. Retirez le cascara si vous en prenez, et/ou diminuez le dosage de l’oxyde de magnésium.

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • Georgiana
    Juil 3, 2020 @ 14:51

    Bonjour, Marco

    J’ai commencé la cure intestinale le 18 juin. J’ai introduit petit à petit la teinture de noix verte (quelques gouttes les 1ers jours pour arriver au bout d’une semaine à 2 cc. J’ai fait de même avec l’iode, car j’avais des doutes quant aux effets secondaires et ça s’est plutôt bien passé (sauf mes sensations de vertiges qui se sont légèrement intensifiées).
    Mais depuis 2 jours tous mes symptômes de Lyme ont réapparu et ne m’ont pas quittée depuis. J’ai donc décidé d’arrêter les 2 produits que je pense responsables : la brou de noix et l’iode, et j’ai conservé les autres.
    Que pensez-vous de la situation ? Devrais-je ne plus reprendre du tout les 2 produits que j’incrimine ? (Il me restait 1 semaine avant la fin de la cure.)

    Je pense que ce sont les toxines provoquées par un nombre important de bactéries mortes qui me provoquent cet état, c’est pourquoi j’ai pensé suspendre la cure des intestins en cours et je me dis que ce ne serait pas mal de poursuivre de suite avec la cure des reins, pour détoxifier mon organisme.
    Que pensez-vous de mon analyse de la situation svp et que me conseillez-vous ?

    Un grand merci d’avance.
    Georgiana

    Répondre
    • Marco
      Juil 6, 2020 @ 19:29

      Bonjour Georgiana,

      Avec Lyme la situation peut s’avérer vraiment complexe. Le programme intestinal est intéressant car il permet de retirer pas mal de choses, d’assainir le terrain intestinal. La question consiste plutôt à gérer les « flambées », provenant comme vous l’indiquez de la libération d’éléments toxiques et de déchets (des pathogènes morts), mais aussi – très probablement et cela n’est pas du tout connu – de la libération de bactéries en lien aux co-infections avec Lyme. Je m’explique.

      De grands pathogènes, des parasites, agissent tels des transporteurs de pathogènes plus petits, c’est-à-dire bactéries, champignons et virus. Le Dr Clark a fréquemment remarqué ce phénomène. Les parasites ne sont pas propres en eux. Si on ne s’en occupe pas il est fort probable qu’on ne se libère pas totalement des co-infections de Lyme, c’est-à-dire des bactéries comme la bartonella, etc. Les co-infections sont jours présentes, prêtes à se libérer à nouveau. C’est pourquoi le déparasitage agit à de multiples niveaux, même si cela ne résout pas un problème. Il faut donc s’occuper des parasites, mais cela indique également que leur mort va diffuser un certain nombre de pathogènes, simplement parce que ceux-ci se libèrent de la carcasse morte des parasites qui les hébergeaient. Il faut donc gérer la flambée.

      Cette analyse, condensée dans le paragraphe qui précède, fait suite à des recoupements et des retours d’expériences de personnes diagnostiquées avec la « maladie de Lyme ». Cela fait sens, c’est pourquoi je l’indique ici.

      « la brou de noix et l’iode, et j’ai conservé les autres. »

      Ces deux produits sont effectivement les plus forts à réagir avec Lyme, le brou vert de noix noire pour tuer les parasites adultes, l’iode comme antibactérien, antimycosique, agit également sur la thyroïde. Mon conseil si cela n’est pas déjà fait : réintroduisez les produits à un dosage progressif. Dès que des effets dérangeants se manifestent trop, diminuez les dosages. En d’autres termes, ajustez en fonction de votre situation. Pour conclure au risque de bousculer un peu, je dirai que si pas d’effets secondaires avec Lyme, le protocole a peu d’intérêt. Cela s’avère encore plus vrai avec la cure antiparasitaire. C’est pourquoi la cure antiparasitaire est parfois trop forte. Vous en aurez compris les raisons plus haut. Avec la cure antiparasitaire dosez au jour le jour. J’oriente plutôt à utiliser le Clark-FX avec Lyme, son protocole permet de l’adapter au jour le jour, en fonction de possibles effets secondaires, pour cette raison.

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • Julien
    Juil 9, 2020 @ 14:25

    Bonjour,

    J’ai un flacon neuf de Teinture de brou de noix noire achetée sur un site américain, mais elle est à 2 Oz sans la mention extra forte. Puis je l’utiliser en remplacement de celle proposée sur vivrenaturellement par hasard (en doublant les doses peut être) ?

    Merci d’avance

    Bien à vous

    Répondre
    • Marco
      Juil 10, 2020 @ 18:19

      Bonjour,

      Je ne saurai répondre à votre question. Si extra-strong » n’est pas mentionné sur l’étiquette, doubler les doses du produit peut s’avérer en effet une précaution bienvenue.

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • Jeanne
    Juil 19, 2020 @ 9:33

    Bonjour
    J’ai à la fois constipation et diarrhée (Il faut une dizaine de lavements à la suite pour faire ensuite sortir la diarrhée). Dois-je prendre le Cascara Sagrada ?
    J’ai fait de nombreuses séances d’hydrothérapie qui ont montré une très grande quantité de mucus (environ 10 fois plus que la diarrhée), ce serait la cause de la constipation.
    Récemment, j’ai fait 3 nettoyages du foie et la cure anti parasitaires (qui ont fait sortir notamment un tenia du poisson, des oxiures et du candida ), la diarrhée est moins verte et contient moins de déchets en tous genre. Mais toujours aucune selle moulée.
    Je prends aussi de l’oxypowder tous les jours car il permet de sortir la diarrhée sans lavement, ce qui est un grand soulagement, mais dès que j’arrête l’oxypowder, la constipation revient et je dois recommencer les lavements. Il me semble que l’oxypowder a un effet réducteur ou destructeur du mucus.
    Je fais faire le 4ème nettoyage du foie, puis la cure de nettoyage des reins.
    Mais que faire pour diminuer la quantité de mucus ?
    Merci d’avance pour votre aide

    Répondre
    • Marco
      Juil 20, 2020 @ 9:25

      Bonjour,

      Le cascara sagrada travaille en activant ce que l’on appelle le « péristaltisme intestinal », c’est-à-dire par une contraction physiologique du tube digestif qui permet la progression des aliments. C’est un bon moyen de favoriser les selles, mais je ne saurai dire si ce produit va suffire ou vous convenir vu votre situation particulière. Je ne connais pas l’oxypowder. Le programme intestinal est en tout cas mieux adapté à votre situation que la cure antiparasitaire, tant que votre transit ne se sera pas amélioré de façon durable. Des pathogènes peuvent être une cause directe de cette situation, cette cure vous permettra de les retirer plus efficacement. Si rien ne change malgré cela, et si vos problèmes durent depuis longtemps, il y a probablement un autre facteur lésionnel/énergétique à prendre en compte.

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • Jeanne
    Juil 25, 2020 @ 16:31

    Bonjour Marco
    Merci beaucoup pour votre réponse. En effet, le Cascara Sagrada n’est pas adapté à mon cas car j’ai déjà pris un médicament augmentant le péristaltisme intestinal (sur prescription d’un gastro entérologue) et le résultat avait été catastrophique (déviation utérine, fissure, névralgie, augmentation du mucus et finalement iléus paralytique, donc hôpital…)
    Oui, vous avez raison, je vais faire un programme de nettoyage des intestins. Mais mon hydrothérapeute m’a conseillé de le faire après la cure de nettoyage des reins que je commence demain.
    Si je comprends bien, après le nettoyage des intestins, il faudra recommencer les autres cures de nettoyage car je suis très « chargée ».
    Bien cordialement

    Répondre
    • Marco
      Juil 25, 2020 @ 18:54

      Bonjour,

      À propos de :

      « Oui, vous avez raison, je vais faire un programme de nettoyage des intestins. Mais mon hydrothérapeute m’a conseillé de le faire après la cure de nettoyage des reins que je commence demain. »

      La cure de nettoyage des reins effectue un certain nettoyage (en douceur) des intestins. On peut noter l’action du gingembre (soulage les spasmes du tube digestif, les coliques, les gaz intestinaux, ballonnements), du solidago (inflammation des intestins, diarrhées…) et de l’oxyde de magnésium (favorise en douceur le transit).

      « Si je comprends bien, après le nettoyage des intestins, il faudra recommencer les autres cures de nettoyage car je suis très « chargée ». »

      De façon générale il n’y a pas à inclure une nouvelle cure de nettoyage des reins si vous la suivez en premier. Mais tout dépend de votre terrain, bien sûr. Adaptez les cures en fonction des conseils du praticien qui vous suit et de vos réactions.

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre

Laisser un commentaire