Les maladies de la douve

Oct
11

Les maladies de la douve

Je vous propose d’approfondir le parasitisme chez l’être humain, l’un des domaines les plus étudiés par le Dr Clark. Les résultats de ses travaux, consignés dans ses livres pour le grand public*, s’avèrent importants pour comprendre la prédisposition d’un individu à développer une maladie.

Sous nos latitudes, l’un des parasites le plus connu est l’oxyure. Très contagieux, ce petit vers rond touche un enfant sur deux et colonise le côlon, partie inférieure de l’intestin. Son cycle de reproduction est simple: l’enfant avale les œufs minuscules qui vont éclore dans son estomac et arriver à maturité en 3 à 4 heures. Fécondées par les mâles, les femelles se dirigent ensuite vers l’anus et pondent leurs œufs sur son pourtour, favorisant une salive urticante et des démangeaisons, la nuit surtout. Résultat, la personne se gratte, répand les œufs – à même de survivre durant 9 heures – sur divers objets ou surfaces. Et porte ses doigts à sa bouche… On comprend mieux pourquoi les enfants sont plus particulièrement concernés. Pour vérifier si des œufs sont présents sur le pourtour de l’anus, un test peut être fait le matin au réveil: appliquez un morceau de ruban adhésif collant sur le pourtour de l’anus. Les œufs ainsi  prélevés peuvent parfois s’observer à l’œil nu, sinon à l’aide d’un microscope.

Cet exemple de parasitisme humain est abondamment référencé par la médecine officielle, notamment par son développement facile à observer. Abordons à présent l’envers du décors.

Les maladies de la douve

En s’appuyant sur les recherches du Dr Clark, il peut être dit que la pollution moderne – et particulièrement certains solvants – donnent l’occasion à d’importants parasites d’envahir des animaux et des tissus qu’ils n’avaient jamais infestés auparavant, préparant le terrain pour le cancer et nombre d’autres maladies modernes.

L’homme a toujours été en contact avec des parasites. Un organisme en bonne santé parvient à les éliminer – ou éviter une répercussion nuisible lors de leur voyage interne – à l’aide de son système immunitaire. Quels sont les facteurs permettant à des parasites de demeurer en nous, et même y prospérer avec tous leurs stades larvaires ? Le Dr Clark nous montre que, tout comme l’homme a des préférences alimentaires, les parasites, qui sont aussi des êtres vivants, ont leurs propres préférences alimentaires. Ils se sont adaptés aux solvants et aux métaux présents dans notre environnement beaucoup plus rapidement que leurs hôtes humains.

Le Dr Clark indique que l’espèce humaine est, suite à la pollution environnementale, fortement infestée de parasites, les plus problématiques étant souvent les douves. Elle distingue quatre types de douves pouvant causer de nombreux maux. Les connaisseurs des cures Clark et lecteurs de ses livres ne savent pas toujours de quels parasites il s’agit, les voici.

  1. La douve de l’intestin (Fasciolopsis buski),
  2. la douve du foie de mouton (Fasciola hepatica),
  3. la douve du pancréas du bétail (Eurytrema pancreaticum),
  4. la douve du foie humain (Clonorchis sinensis)

 

Fasciolopsis buski

Eurytrema pancreaticum

Clonorchis sinensis

Fasciola hepatica

 

 

 

 

Il peut être ajouté à cette liste l’ascaride commun (Ascaris) – probablement le plus répandu dans la population -, un parasite de type vers, et tout autant problématique.

Les douves, ou vers plats, ont un cycle de vie complexe comportant de nombreuses étapes. Bien que les moutons, les bovins, les porcs et les humains peuvent devenir les hôtes «naturels» de leur stade adulte, les autres stades sont destinés à se développer à l’extérieur et chez des hôtes secondaires.

Le Dr Clark a constaté que ces douves deviennent capables de développer tous leurs stades d’évolution à l’intérieur du corps humain lorsque des éléments spécifiques sont présents en quantité suffisante dans un organe. Quand cette situation survient, le Dr Clark parle de « maladie de la douve » (« fluke disease »). Lorsqu’un parasite adulte, qui colonise « normalement » d’autres espèces que l’être humain, est capable de se développer chez celui-ci, le Dr Clark parle aussi de « maladie de la douve ».

Les douves n’ont pas d’yeux pour voir, ou de jambes pour marcher, alors comment peuvent-elles trouver l’organe qui leur convient à coup sûr ? Et voyager jusqu’à lui ? Les scientifiques ne le savent pas avec certitude. Cependant, de nombreuses études scientifiques ont conclu que la douve du foie, le Fasciola, n’a aucune difficulté à rechercher et coloniser un foie humain. La même situation survient avec les autres douves, lorsque le terrain du corps humain devient favorable au développement de tous leurs stades d’évolution.

Un développement anormal de douves dans les organes de l’être humain

Un petit nombre de Fasciolopsis buski résidant dans l’intestin peut très bien n’occasionner aucun symptôme perceptible. De même avec la douve du foie de mouton résidant dans le foie et la douve du pancréas dans le pancréas. Leurs œufs sont libérés par les canaux de ces organes jusqu’à l’intestin et par le mouvement de l’intestin. Ils sont évacués, puis éclosent et passent par divers stades de développement dans l’environnement extérieur, et chez d’autres animaux. Mais si vous devenez l’hôte total, de sorte que toutes ces étapes se développent dans vos organes (des oeufs à l’adulte), vous avez ce que le Dr Clark appelle la « maladie de la douve ».

Il s’agit d’un nouveau genre de parasitismequi s’est installé chez l’homme moderne à cause de la pollution. Les solvants sont des produits qui conviennent bien aux vers plats. Par exemple, lorsqu’un solvant adapté au Fasciolopsis est présent dans un organe, le Dr Clark constate que cette douve peut s’y loger, et développer ses cinq étapes de mue en lui ! Le Dr Clark rapporte des liens précis entre solvants et parasites, voici les plus connus:

  • Si de l’alcool propylique est utilisé comme solvant, la douve de l’intestin est invitée à utiliser un autre organe comme hôte secondaire, c’est-à-dire l’organe touché par ce produit. Cette situation prédispose le corps au développement du cancer.
  • Si le benzène est le solvant principal, notamment dans le thymus, la douve intestinale utilise le thymus comme hôte secondaire, ouvrant la voie à une immunodépression chronique du corps, diagnostiquée en médecine officielle par le « VIH ».
  • Le méthanol dans le pancréas invite la douve du pancréas du bétail à utiliser le pancréas humain comme hôte secondaire. Cela conduit à un dysfonctionnement du pancréas, que nous appelons le diabète.
  • Si le xylène (ou le toluène) sont des solvants que le Dr Clark trouve souvent dans le cerveau, ce qui invite l’une des quatre douves à se servir du cerveau comme hôte secondaire.
  • Si les solvants sont la méthyléthylcétone (MEK) ou la méthylbutylcétone (MBK), l’utérus devient un hôte secondaire et l’endométriose est un résultat probable.

Une question délicate: les animaux domestiques

Étant donné que les aliments pour animaux domestiques sont pollués par des solvants, nous pouvons nous attendre à ce que la « maladie de la douve » se développe également chez nos animaux. Cela signifie un développement artificiel des différentes étapes de douves dans leur corps. Leur salive, leur urine et leurs excréments sont potentiellement des sources de transmission. C’est pourquoi, malgré tout le bien qu’apportent les animaux de compagnie, le Dr Clark indique aux personnes très malades de ne pas les garder dans leur foyer. Les animaux domestiques prennent quotidiennement des parasites et sont continuellement contagieux. Les parasites qu’ils hébergent ne sont pas un problème pour un être humain en bonne santé, mais ils sont trop difficiles à combattre pour un système immunitaire très affaibli.

Pour les situations moins graves, il est recommandé de déparasiter les animaux de compagnie en parallèle au déparasitage des membres de la famille.

Apparition des symptômes

Le Dr Clark a constaté que les cas les plus problématiques surviennent lorsque l’une de ces douves se loge dans un organe qui n’est pas son territoire de prédilection.

Les quatre variétés de douves engagées dans cette activité « extraterritoriale » sont donc la douve de l’intestin, la douve du foie de mouton, la douve du pancréas et la douve du foie humain. Comme vous pouvez le déduire d’après leurs noms, les scientifiques ont bien étudié ces parasites et savent exactement quels animaux sont leurs hôtes « habituels », et quel organe est l’habitat « normal » de leur stade adulte. Les trouver dans un hôte différent (en ce qui nous concerne: l’être humain), encore en plus dans un organe qui ne leur convient pas habituellement, favorise d’importants problèmes. Compte tenu de la taille de ces douves (les adultes sont facilement visibles), il n’est pas étonnant qu’elles puissent rapidement malmener un organe.

Voici des exemples de cas anormaux consignés par le Dr Clark dans ses livres. Il s’agit de symptômes déclenchés par des douves ayant migré dans différents organes.

  • Les douves adultes (l’une des quatre mentionnée) dans la paroi utérine provoquent des crampes et des saignements lorsqu’il n’y a pas de règles. Si un parasite adulte traverse la paroi vers l’intérieur et parvient ensuite à sortir par les trompes de Fallope jusqu’à la cavité abdominale, il lui faut s’accrocher à un endomètre, ce qui provoque l’endométriose.
  • Si l’une des douves adulte se développe dans les reins, cela peut provoquer la maladie du lupus ou de Hodgkin.
  • Si l’une des douves adulte termine son cycle dans le cerveau, cela favorise une maladie d’Alzheimer et/ou la sclérose en plaques.
  • Si la douve de l’intestin développe son stade adulte dans le foie, elle prédispose l’organisme au développement de nombreux cancers.
  • Si la douve du pancréas du bétail termine son cycle dans le pancréas, cela conduit au diabète. Dans ce cas précis il ne s’agit pas d’un exemple de migration dans un autre organe que son organe de prédilection, mais de la reproduction de toutes ses étapes dans le corps humain, là où cette situation n’aurait jamais pu se produire auparavant (mais essentiellement chez les bovins).
  • Si les douves se développent dans le thymus, l’immunité diminue, conduisant à une situation d’immunodépression chronique du corps, qui peut être diagnostiquée comme le virus du VIH (à noter que le « virus » du sida n’a jamais été isolé…).
  • Ces quatre douves peuvent également envahir d’autres régions du corps comme les muscles, provoquant des dystrophies musculaires (une faiblesse et une dégénérescence musculaire progressive).

La cure antiparasitaire du Dr Clark permet d’éliminer les douves présentes dans la région intestinale et dans le foie. C’est parfois moins évident pour d’autres organes, où des protocoles spécifiques peuvent s’avérer nécessaires, en conjonction à un zappeur ou un générateur de fréquences.

* Le Dr Clark a écrit 6 livres pour le grand public, dont deux traduits en français. SI vous souhaitez comprendre l’implication de ses travaux et en retirer des bénéfices vers l’autoguérison de la santé, je vous recommande son best-seller « La cure de toutes les maladies ».

Note: les passages en italique proviennent des livres du Dr Clark, ainsi que la plupart des conclusions rapportées dans cet article. 

Marco – CuresClark.com

3 commentaires

  • Missbellissima
    Oct 14, 2018 @ 13:57

    Bonjour
    Je me suis zapper sans m’en rendre compte avec le programme de diabète durant une semaine alors que je n’ai pas le diabète
    Est-ce que j’ai des risques de développer diabète ou bien j’ai prévenu le diabète est-ce une bonne chose je suis remercie de votre réponse

    Répondre
    • Marco
      Oct 15, 2018 @ 7:12

      Bonjour,

      Aucun risque sur ce sujet avec le zappeur. Le programme diabète du Varizappeur est aussi utilisable à titre préventif. Il touche notamment la fréquence de l’Eurytrema pancreaticum afin de l’éliminer, si ce parasite se trouve dans le pancréas, ainsi que d’autres bactéries susceptibles d’être en cause dans ce trouble de santé.

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • Missbellissima
    Oct 25, 2018 @ 13:14

    Bonjour
    Bonjour j’ai des varices aux jambes qui Apparaissent régulièrement et je voudrais savoir quel programme utilisez pour les éradiquer avec mon zappeur ou autre protocole .
    Je voudrais savoir comment les faire disparaître ceux qui sont présentes merci de votre réponse et bonne fin de journée

    Répondre

Laisser un commentaire