Tout savoir sur les cures dr Clark

Site officiel de Marco Caldi, bioénergéticien spécialiste des thérapies du Dr Clark

L’endothélium, plaque tournante de la santé cardiovasculaire

par | 22-01-24 | 0 commentaires

Un article de Marco

Thérapeute spécialiste des thérapies Dr Clark. Auteur de plusieurs livres sur le zappeur et la thérapie Clark.

Catégorie : Comprendre

Avez-vous déjà entendu parler de l’endothélium ? 

La paroi interne de nos artères et de tous les vaisseaux de notre organisme est tapissée d’une couche de cellules que l’on nomme « endothélium ». Le rôle de l’endothélium dans la circulation sanguine est connu depuis longtemps des physiologistes, mais jusqu’à récemment les scientifiques n’avaient pas compris son rôle fondamental dans les maladies cardiovasculaires. 

L’endothélium est un organe qui joue un rôle clé dans le système cardiovasculaire grâce à la régulation du tonus vasculaire, de la résistance vasculaire, du flux sanguin et de la pression artérielle. Nous savons à présent bien mieux comment nourrir l’endothélium afin de favoriser une bonne santé cardiovasculaire. Je vous propose d’en découvrir l’aspect théorique et pratique avec cette lettre d’information.

Marco Caldi

L’endothélium (ou cellules endothéliales)

L’endothélium est une fine couche de cellules tapissant la face interne de la paroi des vaisseaux sanguins et lymphatiques. C’est un organe à part entière du corps humain. Les différents modèles estiment le nombre total de cellules endothéliales d’un poids de 2 kg avec une surface de plusieurs milliers de m2, soit une surface pouvant recouvrir un terrain de football.

Pendant des années, les scientifiques avaient délaissé l’étude de cet organe, or de nouvelles recherches prouvent que l’endothélium joue un rôle fondamental pour réguler notre tension artérielle. Nous pouvons simplifier le sujet en deux points clés :

1. Maintien de la fluidité sanguine. Lorsque les cellules endothéliales fonctionnent bien, elles produisent de l’oxyde nitrique (NO), un gaz qui régule la contraction vasculaire, et prévient la coagulation et l’inflammation excessive dans la circulation sanguine. Nous y reviendrons. 

2. Régulation du tonus vasomoteur (ou vasomotricité). Il s’agit de la faculté des vaisseaux sanguins à changer de diamètre en fonction de modifications du milieu intérieur. La vasomotricité se manifeste soit par une vasoconstriction (diminution du diamètre des vaisseaux), soit par une vasodilatation (augmentation de ce diamètre). 

Dysfonctionnement endothélial 

Lorsque des dérèglements se présentent dans la fluidité sanguine (point 1), cela favorise la calcification et les dépôts de graisses sur la paroi des artères, avec tendance à l’occlusion des vaisseaux par des caillots de sang (thromboses). Lorsque des dérèglements se présentent dans la vasomotricité (point 2), l’on parle d’artériosclérose, soit une rigidification des parois artérielles, un excellent marqueur du risque cardiovasculaire (hypertension artérielle, angine de poitrine, infarctus du myocarde, etc.). Il est à noter que l’artériosclérose favorise les risques provenant de dérèglements de la fluidité sanguine (point 1). 

En d’autres termes, il est correct médicalement de considérer que le fonctionnement anormal de l’endothélium correspond à la phase initiale du développement de la maladie cardiovasculaire ou d’une artériosclérose – principale cause des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux (AVC). 

En résumé, l’endothélium est le chef d’orchestre qui donne le tempo de votre flux sanguin.

Endothélium et oxyde nitrique

En 1998, les chercheurs américains Furchgott, Murad et Ignarro ont reçu le prix Nobel de Médecine pour leur découverte sur la manière dont notre endothélium produit naturellement de l’oxyde nitrique (autre dénomination: monoxyde d’azote), une molécule naturelle qui assouplit vos vaisseaux sanguins. Lorsque votre endothélium fonctionne normalement, il produit continuellement l’oxyde nitrique dont vous avez besoin pour que vos vaisseaux sanguins restent bien souples. Et quand vos vaisseaux sanguins sont souples, votre sang circule facilement et votre tension artérielle est normale. Le problème est qu’au fil des années, notre endothélium s’affaiblit et cela explique pourquoi les risques d’hypertension augmentent drastiquement après 50 ans. En s’affaiblissant, l’endothélium produit de moins en moins d’oxyde nitrique. Cette réduction du taux d’oxyde nitrique déclenche une contraction anormale de vos vaisseaux sanguins. Votre circulation sanguine est de moins en moins fluide et votre tension artérielle augmente, ce qui provoque des dégâts dans vos artères. Imaginez un tuyau d’arrosage que vous comprimez : l’eau ne passe pas et la pression monte dans le tuyau, ce qui finit par l’user. Et bien, c’est exactement ce qui passe dans vos artères quand vous souffrez d’hypertension : sans apport suffisant en oxyde nitrique, les vaisseaux sanguins se compriment, le sang a du mal à circuler, la pression artérielle augmente et les artères s’abîment.

Diminution de l’oxyde nitrique

La diminution de l’oxyde nitrique constitue un premier signe du dysfonctionnement endothélial et s’accompagne de l’apparition de molécules oxydantes participant au stress oxydatif. 

Tout l’enjeu consiste donc à stimuler – voire réparer – l’endothélium afin qu’il produise l’oxyde nitrique dont vous avez besoin pour normaliser votre pression artérielle.

Il n’est dès lors pas étonnant que la dysfonction endothéliale est corrélée aux facteurs de risque cardiovasculaire, c’est-à-dire : tabagisme, diabète, hypertension,  surpoids, sédentarité. Par exemple, de nombreux travaux ont montré l’effet du tabagisme sur l’altération de la fonction vasomotrice de l’endothélium, en d’autres termes altérant les facultés des vaisseaux sanguins à changer de diamètre conduisant à une rigidité des artères. Et plus récemment, une étude canadienne montre qu’à long terme, la prise de poids génère une dysfonction endothéliale, et ce, indépendamment des autres facteurs de risque de maladie du cœur. Dans cette étude, les chercheurs ont suivi 521 hommes et femmes sans antécédent de crise cardiaque ou d’AVC. Ils ont mesuré le poids, le tour de taille et le pourcentage de gras corporel de chaque participant au début de l’étude, puis 8 ans et demi plus tard. Les participants dont la prise de poids était supérieure à 10 kg ont présenté au fil du temps les dysfonctions les plus importantes. Plus intéressant encore : chez les sujets dont le poids n’avait pas varié ou peu augmenté, la fonction endothéliale s’est améliorée avec le temps! Cela révèle que l’endothélium bénéficie de ressources de réparation étonnantes en fonction de l’alimentation et plus généralement de l’hygiène de vie.

Soutenir le travail de l’endothélium

Une bonne alimentation, de l’exercice physique et la gestion de votre stress vont préserver votre endothélium et l’aider à réaliser sa mission de régulation de la pression artérielle. L’influence de l’alimentation, particulièrement dans la lutte contre les maladies cardiovasculaires, est certaine. Il a été démontré à diverses reprises qu’un régime de type chasseur-cueilleur (Paléo), avec des polyphénols, améliore la santé vasculaire. Il est recommandé de suivre un régime riche en légumes verts à feuilles (roquette, épinard, laitue, chou chinois…). Les légumes verts à feuilles regorgent de nitrates, que l’organisme convertit en oxyde nitrique, lequel détend les vaisseaux sanguins et les fait s’élargir. Par ailleurs, un activité physique quotidienne comme la marche s’avérera précieuse afin d’obtenir des résultats plus probants sur la durée. Suffisamment d’études ont démontré l’impact très positif d’une activité physique régulière, comme effectuer une marche de 20 minutes par jour, pour abaisser la tension artérielle chez les hypertendus, et les bienfaits cardiovasculaires peuvent se mesurer jusqu’à 8 heures après la marche. Cela explique mieux pourquoi la sédentarité est un facteur aggravant.

Malheureusement dans certains cas, ces bonnes résolutions ne sont pas suffisantes ou alors elles peuvent être difficiles à tenir sur la durée. Divers compléments alimentaires vont soutenir le travail de l’endothélium et faciliter ainsi la stabilisation de la tension artérielle. Voici une sélection des compléments alimentaires parmi les plus utiles pour soutenir cet objectif.

Ail fermenté ou ail vieilli (ou ail noir) et endothélium

L’ail a des propriétés antiplaquettaires identiques à celles de l’aspirine, il réduit sensiblement la viscosité du sang. Ceci fonctionne également sur l’endothélium vasculaire, ce qui provoque un relâchement des vaisseaux sanguins.

En 2002, une étude japonaise a évalué que 15 à 60 minutes après son ingestion, l’ail fermenté augmentait la production d’oxyde nitrique de 30 à 40%. Grâce à cette augmentation de la production d’oxyde nitrique par l’endothélium les vaisseaux sanguins deviennent plus souples, la circulation sanguine se fluidifie et la tension artérielle baisse. Plusieurs études sur l’ail firent débat, mais l’intérêt de l’ail fermenté fut confirmé par une étude en double aveugle effectuée en 2013.

L’ail vieilli (ou ail fermenté) permet d’augmenter la concentration en principes actifs déjà présents. En entretien prendre 600 mg par jour est suffisant, surtout si vous vous servez déjà de l’ail pour vos plats. Si vous ne vous servez pas d’ail pour vos plats vous pouvez largement augmenter le dosage afin d’accélérer le processus ; 1200 mg par jour en dose d’attaque par exemple. À noter que des laboratoires commercialisent de l’ail standardisé en S-allyl-cystéine, le principal principe actif de l’ail pour la santé cardiovasculaire. Avec ces produits il est possible d’obtenir les mêmes effets avec un dosage inférieur.

CoQ10 et endothélium

De faibles niveaux de CoQ10 dans l’organisme sont maintenant reconnus comme étant étroitement corrélés avec la plupart des complications du diabète, telles que la neuropathie diabétique (lésions nerveuses), la néphropathie (maladie des reins), et surtout la dysfonction endothéliale et ses conséquences cardiovasculaires.

Parmi ses divers bienfaits, des études chez l’homme montrent une amélioration de la fonction endothéliale chez les patients diabétiques prenant 200 mg / jour de CoQ10. 

Avec la CoQ10 Clark dosée à 400 mg par gélule, une gélule par jour est un excellent dosage pour une action effective sur la circulation sanguine.

Association CoQ10 et ail sur l’endothélium : synergie confirmée

Deux études cousines (ici et ) ont confirmé que la CoQ10 combinée à de l’extrait d’ail améliore la fonction endothéliale. Les effets constatés sont une réduction de la rigidité des vaisseaux sanguins et un ralentissement de l’accumulation du calcium artériel. Les résultats de cette étude ont été obtenus avec 1200 mg d’ail par jour et 120 mg de CoQ10.

Omega 3 et endothélium

Des études épidémiologiques et des essais cliniques publiés en 2017 montrent que les acides gras polyinsaturés oméga-3 peuvent prévenir le développement et la progression de la plaque d’athérosclérose. Les résultats suggèrent que cela est obtenu par l’amélioration de la dysfonction endothéliale. Ces essais cliniques ont montré que l’utilisation d’EPA+DHA améliore systématiquement la dysfonction endothéliale

Arginine et endothélium

L’arginine est un acide aminé précurseur direct de l’oxyde nitrique. Les données disponibles dans la littérature soutiennent et encouragent l’utilisation de la supplémentation en arginine dans les troubles cardiovasculaires, notamment pour prévenir l’évolution de l’hypertension et de l’athérosclérose.

L’administration d’arginine par voie orale s’est avérée favoriser la synthèse de l’oxyde nitrique, améliorant la fonction endothéliale chez les patients hypertendus. Bien que l’effet bénéfique de la supplémentation en arginine dans l’hypertension semble être largement attribuable à son impact sur la synthèse de l’oxyde nitrique, il a également été démontré que l’arginine possède des propriétés antioxydantes affectant l’activité des protéines sensibles au redox (autorégulation de la tension artérielle, rythme cardiaque et tonus vasculaire) et abaissant la pression artérielle. Une méta-analyse publiée en 2020 reprend un très grand nombre de références sur l’usage de l’arginine. 

 Marco Caldi – CuresClark.com

Articles reliés
Filter by
Post Page
Comprendre
Sort by

Marco

Thérapeute spécialiste des thérapies Dr Clark. Auteur de plusieurs livres sur le zappeur et la thérapie Clark.

Vous pourriez aussi lire…

Afficher/Masquer les commentaires (0 commentaires)
L

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livre en français sur le zappeur du
Dr Clark

En savoir plus
close-link