La détoxification selon le Dr Clark

Nov
04

La détoxification selon le Dr Clark

La détoxification est l’un des points les plus délicats à traiter. Comme l’explique le Dr Clark, ce n’est pas une bonne démarche de demander à votre corps de se débarrasser des polluants dont il reçoit encore un apport quotidien. Même les meilleurs produits auront peu d’effets, voire pas du tout. Cette situation explique probablement la majorité des échecs, pourquoi rien ne marche après des années de traitements. En d’autres termes, s’assurer d’abord d’assainir l’environnement du malade avant d’utiliser des produits dits « chélateurs ». C’est au moment où la source d’approvisionnement externe d’un polluant est retirée que le corps comprend qu’il peut débuter son élimination. Dans le cas contraire il tend à rester en mode « stockage ».

Pour parvenir à détoxifier des éléments du corps de façon concluante, corriger le style de vie peut s’avérer indispensable. Tout dépend d’où on part. Ainsi, par exemple, le Dr Clark constate que le retrait des cosmétiques industriels (savons, shampooings, crèmes, etc.) suffit pour éliminer progressivement divers métaux de la peau comme le nickel, le chrome et l’aluminium, et probablement des organes. En fait, cela permet au corps de se détoxifier de lui-même. Selon les analyses du Dr Clark, tous les cosmétiques issus de la pétrochimie sont pollués d’une façon notable et intoxiquent, en premier lieu, la peau, qui pour rappel est un émonctoire important du corps. Stopper l’usage de cosmétiques provenant de la pétrochimie (et les remplacer par des produits sûrs) permet de rétablir l’immunité de la peau.

Faire une croix sur l’eau du robinet en tant qu’eau de boisson s’avère aussi indispensable. Et l’eau en bouteille, malheureusement, n’est pas un meilleur choix. Il y a plusieurs points sombres. Le procédé d’embouteillage constitue une source de pollution en solvants ; le traitement éventuellement subi par l’eau pour sa stérilisation n’est pas anodin ; la libération de produits chimiques par le contenant en plastique est potentiellement énorme. Un récente étude effectuée en Allemagne recense plus de mille (!) composés toxiques différents libérés dans l’eau en bouteille, qui constitue alors un véritable bouillon de culture chimique. En clair, buvez de l’eau correctement filtrée à votre domicile.

Vous pouvez travailler de façon autonome sur trois axes de protection :

  1. Évitez un contact régulier sur la peau (cosmétiques, savons, lessives industrielles, bijoux et montres…).
  2. Évitez d’ingérer des polluants (par l’eau du robinet ou en bouteille, des aliments industriels contaminés…).
  3. Évitez de les respirer (une agression ambiante dans l’environnement, par exemple peinture fraîche, tapis traité, diffuseur de parfum, encens, sprays et laques…).

Faites le tour sur la situation de votre habitat et des produits que vous appliquez sur votre corps. La clef de la réussite consiste souvent à avancer progressivement. Ne cherchez pas à être parfait, ni à tout faire d’un coup ! Accordez-vous le délai raisonnable d’accompagner et de valider chaque changement vous appliquez.

Les recommandations du Dr Clark pour se détoxifier suivent plusieurs approches qui agissent en synergie.

  1. Premièrement, l’application des cures de nettoyage interne (déparasitage, nettoyage de l’Intestinreins et foie) constituera une puissante aide pour activer ce processus.
  2. Deuxièmement, la prise en compte des mesures pour assainir votre environnement (eau, cosmétiques, nourriture et habitat). L’objectif est de retirer les sources d’approvisionnement externes, comme expliqué précédemment.
  3. Enfin, l’usage de compléments alimentaires dits « chélateurs ».

La détoxification s’avérera plus ou moins profonde en fonction du type de polluant à retirer (en général, c’est plus rapide avec les solvants) et du contexte du terrain, c’est-à-dire selon les capacités du corps à se débarrasser des toxiques. L’ensemble de ce travail s’étalera dans la plupart des cas de quelques mois à une année.

Compléments alimentaires

Pour la détoxification, à suivre après avoir entamé les deux premières étapes, les produits diffèrent selon le type d’élément à retirer. Voici l’orientation de travail du Dr Clark.

Solvants (benzène, méthanol…) et colorants :

Remarque : les travaux du Dr Clark indiquent que les solvants sont les polluants prioritaires à retirer lors de : diabète, endométriose, cancer et VIH.

Métaux lourds, le plus souvent :

  • MSM : 2 gélules 15 minutes avant deux repas.
  • Acide thioctique : 1 gélule au petit déjeuner.
  • Vitamine C (gélules de 1 gramme) : 1 gélule à chaque repas (ou 3 par jour).

La durée conseillée est de 2 à 3 mois pour l’un ou l’autre protocole.

Parfois, il peut s’avérer pertinent de suivre un programme plus complet appelé « Nettoyage des métaux lourds« .

Remarque : les liens des produits mènent au site Vivre Naturellement, distributeur officiel des produits du centre Clark pour la francophonie.

 

 

Articles reliés
Filter by
Post Page
Cures de Nettoyage interne Comprendre Environnement
Sort by

Laisser un commentaire