Comprendre la cure de nettoyage du foie – seconde partie

Nov
14

Comprendre la cure de nettoyage du foie – seconde partie

Cet article peut se lire indépendamment de la première partie, toutefois je vous recommande sa lecture préalable. Plusieurs termes comme la notion de « calculs » y sont définis selon le sens donné par le Dr Clark, cela permet d’éviter une confusion en lisant la suite.

Longtemps, le rôle du foie est resté énigmatique. Il faudra attendre la fameuse expérience du foie lavé de Claude Bernard, au XIX siècle, pour commencer à comprendre les grandes richesses du foie. De manière imagée, on peut dire que le foie est à la fois une petite centrale énergétique dotée de son propre centre de commande et modules de stockage, et une fabrique chimique pour neutraliser, transformer, inactiver et évacuer des substances néfastes. 

Dans un autre registre, la médecine traditionnelle chinoise compare souvent le foie à un Général de l’armée, c’est à lui que l’on doit l’organisation générale de toutes les fonctions du corps dans la mesure où il assure une circulation énergétique libre et correctement orientée.

Mieux comprendre la cure de nettoyage du foie dans ses processus biologiques c’est aussi avancer en conscience dans sa pratique. C’est pourquoi je vous propose d’éclairer les processus en jeu avec des repères de physiologie. Cet article répond à des questions telles que « comment la cure du foie fonctionne ? », « pourquoi éviter les graisses le premier jour ? », « à quoi sert le sel d’Epsom ?, « pourquoi prendre de l’huile d’olive ? ».

Un rappel de ce dont on parle

La cure de nettoyage du foie (appelée aussi « nettoyage du foie et de la vésicule biliaire ») est selon le Dr Clark la mesure la plus puissante que l’on puisse effectuer pour maintenir une bonne santé du corps et l’aider à résoudre divers dérèglements fonctionnels. Les résultats obtenus par ce nettoyage sont visuels (les déchets évacués) et les bienfaits ressentis parfois immédiats (parmi les effets régulièrement constatés : amélioration de l’état général, regain d’énergie, symptômes variés qui s’amenuisent ou disparaissent au fur et à mesure des nettoyages).

La cure de nettoyage du foie du Dr Clark s’effectue sur 2 jours avec quelques ingrédients. Vous trouverez le protocole sur cette page.

Foie et détoxification

On le considère moins que le cœur ou le cerveau, pourtant le foie est impliqué dans plus de 900 fonctions connues. Il serait vain de toutes les énumérer et la littérature médicale en additionnera sûrement d’autres à l’avenir.

Évoquons seulement le rôle très important du foie dans la détoxification, car les conditions de vie actuelles multiplient les occasions de surcharger nos organes de déchets que le foie doit neutraliser et éliminer entièrement. Il lui faut gérer à la fois des déchets endogènes, les « toxines », qui proviennent de notre propre métabolisme (globules blancs et rouges usagés, minéraux usagés, résidus du fonctionnement de cellules ou encore déchets issus d’une mauvaise digestion) et des déchets exogènes, les « toxiques », qui proviennent de l’extérieur et sont complètement étrangers au fonctionnement de notre corps. Parmi ces derniers les exhausteurs de goût, colorants, antibiotiques donnés aux animaux dont on se nourrit, métaux lourds, pesticides, etc. ; sans compter ce que l’on touche et qui pénètre par contact cutané (produits chimiques d’entretien, produits cosmétiques…) et ce qui provient de notre environnement (pollution de l’air, de l’eau, des sols, etc.). Cela fait du monde qui se presse au portail de notre usine de traitement interne.

Rappelons que toutes les substances absorbées dans la sphère intestinale – une fois la digestion effectuée dans les intestins – et circulant dans le sang passent par le foie via la veine porte. Les toxiques y sont neutralisés et dégradés avant leur élimination via la vésicule biliaire ou via les reins. Avec cet éclairage on comprend mieux que lors d’une hyperperméabilité intestinale par exemple – c’est-à-dire lorsque la muqueuse intestinale est altérée et enflammée et une porosité intestinale s’installe -, situation fréquente à notre époque, des déchets passent la barrière intestinale et se retrouvent anormalement dans le sang, puis par la veine porte sont menés jusqu’au foie, apportant une charge supplémentaire à traiter.

Le foie le plus actif et le plus efficient ne parviendra pas à gérer tous les polluants qui se présentent si ceux-ci s’avèrent régulièrement réintroduits – ou réapprovisionnés – dans l’organisme. Ils forment des déchets qui s’accumulent, peuvent s’entasser dans la région hépatique à défaut de s’installer ailleurs. 

La cure de nettoyage du foie permet de libérer le foie de ces éléments qui, au cours de décennies de vies, s’entassent sous forme d’agrégats et calculs dans la sphère hépatique et entravent son fonctionnement optimal. Le nettoyage du foie introduit par le Dr Clark constitue par nature une importante cure de détoxification ; à la fois immédiate en purgeant la sphère hépatique d’éléments qui n’ont rien à y faire et nuisent à son bon fonctionnement, et sur le long terme car la bile en s’écoulant plus aisément après le nettoyage évacue plus efficacement les toxines et toxiques filtrés par le foie.

Les processus en jeu lors d’une cure de nettoyage du foie

Les ingrédients de la cure de nettoyage du foie du Dr Clark sont les suivants:

  1. Sel d’Epsom
  2. Huile d’olive
  3. Pamplemousse rose 
  4. Brou vert de noix noire
  5. Ornithine

Voyons à présent le rôle de chaque ingrédient.

1. Sel d’Epsom

Pourquoi se servir de sel d’Epsom ?

Il a été démontré que le sels d’Epsom (sulfate de magnésium) permet de dilater les voies biliaires. Par ailleurs, selon une étude, la taille de la vésicule biliaire se réduirait jusqu’à un tiers de sa taille originale après l’ingestion d’une quantité suffisante de sel d’Epsom. 

Ces deux propriétés conjuguées du sel d’Epsom contribuent grandement à préparer l’évacuation des déchets, cela explique pourquoi le nettoyage échoue en remplaçant le sel d’Epsom par un autre produit, le chlorure de magnésium par exemple. Bien que les effets soient à certains égards similaires entre l’un et l’autre produit, seul le sel d’Epsom semble posséder cette propriété d’« ouvrir » les canaux biliaires du foie.

2. L’huile d’olive

Pourquoi choisir l’huile d’olive ? 

L’huile d’olive possède l’unique propriété d’être à la fois cholagogue et cholérétique, il n’existe pas d’autre huile conjuguant ces deux actions sur la sphère hépatique. C’est la candidate idéale. Pour comprendre ce dont il est question il faut évidemment définir ces deux termes. 

Une substance cholagogue est en mesure de faciliter l’élimination de la bile stockée dans la vésicule biliaire vers le duodénum, en d’autres termes elle favorise une vidange de la vésicule biliaire. 

Cholérétique signifie une substance qui favorise la production de bile par le foie, plus précisément favorise l’écoulement de la bile du foie vers la vésicule biliaire. Il me paraît important de détailler ce second point, c’est un élément clef assez peu compris de ce nettoyage.

Considérons à grands traits l’anatomie du foie. De nombreux tubes minuscules à l’intérieur du foie recueillent la bile produite par les cellules hépatiques. Ces tubes minuscules se réunissent pour former de petits canaux. Les canaux biliaires situés à l’intérieur du foie sont appelés « canaux biliaires intrahépatiques ». Ces petits canaux s’unissent pour former des canaux plus larges qui, ultimement, fusionnent pour former les canaux hépatiques droit et gauche. 

En clair, l’action cholérétique de l’huile d’olive aide à éliminer les déchets et débris présents dans les (très) petits canaux du foie, pas seulement à purger la vésicule biliaire. La cure de nettoyage du foie ne se limite pas au drainage des canaux les plus connus comme le canal hépatique commun et le canal cholédoque ; tous les petits canaux intrahépatiques, les canaux biliaires situés à l’intérieur du foie (selon le Dr Clark plus de 50000) sont concernés. 

Le Dr Clark remarque que chaque cure de nettoyage du foie ne permet pas de purger l’ensemble de l’organe, c’est plutôt un ou quelques segments qui sont principalement sollicités. Tout se passe comme si le corps, ne pouvant éliminer l’essentiel des encombrements en une fois (il y en a généralement beaucoup), procédait par étapes ou priorités, libérant ce dont il peut se débarrasser aisément. Le corps garde la main. Cela est possible car ce protocole, bien que puissant, ne contraint par l’organisme au-delà de ses limites naturelles. Nous ne faisons qu’ouvrir les vannes et lui donner la possibilité d’évacuer des éléments auparavant installés de façon permanente. Le reste lui appartient.

Il faut rappeler que le foie est l’organe le plus volumineux du corps humain : il mesure en moyenne 28 cm de large, 16 cm de haut et 8 cm d’épaisseur, pour un poids approximatif de 1.5 kg. Le drainage du foie s’effectuant donc par étapes, il est très recommandé de pratiquer suffisamment de cures du foie pour assainir l’ensemble de ses segments (10 à 15 nettoyages en quelques années est une bonne indication).

3. Pamplemousse rose

A quoi sert le jus de pamplemousse ? 

Parmi les bienfaits du pamplemousse nous pouvons en considérer deux ayant une incidence positive directe lors du nettoyage : il active et stimule le travail du foie (le pamplemousse contient des constituants amers favorisant un meilleur drainage) et booste les enzymes de détoxification dans le foie.

4. Brou vert de noix noire

Pourquoi ajouter du brou vert de noix noire ?

Le Dr Clark ajoute ce produit pour ses puissantes vertus vermifuges. Il faut savoir que des parasites peuvent se loger dans le foie ou dans la sphère hépatique et gêner voire dans certains cas interrompre l’évacuation des calculs. Différentes familles de parasites peuvent se loger définitivement dans cette région comme l’Echinococcus et la douve du foie, d’autres simplement y transiter. Le brou vert de noix noire est ajouté à titre préventif, afin que tout se passe au mieux le jour du nettoyage. Bien entendu, une cure antiparasitaire en amont sera plus complète.

5. Ornithine

Pourquoi ajouter de l’ornithine ?

L’ornithine est un acide aminé qui joue un rôle central dans le cycle de l’urée. Il permet de transformer l’ammoniaque en urée, détoxifiant ainsi le foie. C’est pour cette raison que l’ornithine est ajouté au protocole. Son apport soulage le foie lors du nettoyage et favorise aussi un bon repos ; selon les scientifiques l’insomnie est souvent liée à la toxicité de l’ammoniaque dans le cerveau et à l’acidose.

Final : le travail de la bile

La réussite de la cure de nettoyage du foie repose à la fois sur l’action des produits précédemment cités et dans un processus physiologique propre au stockage de la bile. Pour comprendre ce phénomène éclairons deux moments clefs du protocole : le matin et le soir du premier jour.

Le matin : il est indiqué d’éviter tout apport d’aliment riche en graisses (beurre, lait, etc.). La raison est la suivante : la bile sert à faciliter la digestion et l’assimilation des graisses, c’est pourquoi réduire leur apport au minimum le premier jour permet de stocker plus de bile. L’organisme l’accumule en journée dans le foie et la vésicule biliaire en attente de son usage.

Le soir à 22h : en avalant un verre comprenant entre autre 125 ml d’huile d’olive, cet important afflux de graisses incite l’organisme à vider très rapidement la bile stockée par la vésicule biliaire. Cela produit une pression favorisant l’évacuation des déchets. Complémentairement à ce processus, l’effet cholérétique de l’huile d’olive conjuguée aux propriétés du pamplemousse draine la bile restante au foie, favorisant l’expulsion hors de l’organe de déchets indésirables (entraînés par la bile). 

Vous l’aurez compris par ce qui précède, le processus de drainage des calculs s’enclenche lors de la prise de la potion de 22h. Tout se joue à ce moment. C’est pourquoi, afin de ne pas interrompre la purge, il est important de rester allongé et ne pas faire de mouvement brusque.

Conclusion

Pour conclure ce sujet, résumons en quelques phrases les processus en jeu lors d’une cure de nettoyage du foie :

  1. stockage de la bile le premier jour,
  2. dilatation des canaux biliaires avec le sel d’Epsom,
  3. fort apport de graisses favorisant une importante libération de bile (potion de 22h),
  4. entraînant par cette pression l’expulsion/élimination de déchets (débris, calculs…) présents dans les voies biliaires.

Marco – CuresClark.com

Articles reliés
Filter by
Post Page
Comprendre Cures de Nettoyage interne Webinaire
Sort by

2 commentaires

  • Laura
    Nov 18, 2021 @ 21:29

    Bonjour,

    Je souhaiterais faire un cure antiparasitaire, un cure des reins et nettoyage du foie avant la conception d’un enfant.
    Recommandez-vous les 3 cures (ou meme d’autre) pour nettoyer et préparer le corps? Est-ce que cela peut être bénéfique pour un futur grosses et pour le fetus? Combien de temps faut-il attendre après les cures?

    Merci beaucoup pour votre réponse.
    Laura

    Répondre
    • Marco
      Nov 19, 2021 @ 18:04

      Bonjour Laura,

      À propos de :

      « Recommandez-vous les 3 cures (ou meme d’autre) pour nettoyer et préparer le corps? Est-ce que cela peut être bénéfique pour un futur grosses et pour le fetus? »

      Je développe ma réponse à votre seconde question car c’est le contexte que je prends en compte. Les cures de nettoyage interne sont utiles pour purifier l’organisme en amont, cela dit je vous recommande particulièrement d’effectuer un déparasitage préventif avant la conception. Des parasites traversent le placenta, par exemple le Toxoplasma gondii, un parasite régulier des animaux et notamment des chats. Ce sujet est bien étudié dans la littérature médicale, sauf erreur une prise de sang est faite en début de grossesse pour une sérologie toxoplasmose. Le Toxoplasma peut s’installer dans la région oculaire et occasionner des dommages (toxoplasmoses oculaires) mais aussi la région cérébrale. D’autres parasites sont probablement de potentielles nuisances pour le placenta mais ne sont pas testés ou étudiés en médecine conventionnelle. C’est dommage. En fait, le Dr Clark va plus loin et suspecte fortement la présence de parasites en cause lors de maladies dites « héréditaires », ce qui se tient bien car entre membres d’une même famille on se transmet les mêmes intrus. Effectuer un déparasitage à large spectre est donc la meilleure recommandation qu’il me vient de vous conseiller.

      « Combien de temps faut-il attendre après les cures? »

      Au minimum 1 jour de respiration (pause) avant la cure de nettoyage suivante. Cas particulier, le nettoyage du foie : si vous en effectuez plusieurs, espacez chaque cure de nettoyage du foie au minimum de 2 semaines.

      Bien cordialement,

      Marco

      Répondre

Laisser un commentaire