Le programme de maintenance antiparasitaire

Déc
20

Le programme de maintenance antiparasitaire

Pourquoi suivre un programme de maintenance antiparasitaire ?

La Doctoresse Clark explique dans ses livres que débarrasser le corps humain de parasites indésirables est essentiel à son bon fonctionnement, mais si rien n’est fait pour modifier le terrain il reste sensible aux mêmes parasites. C’est un peu comme une empreinte que l’organisme conserve longtemps, probablement à vie si rien n’est fait pour purifier le terrain en profondeur. Hulda Clark avait constaté ce phénomène de sensibilité – ou d’hypersensibilité – du corps humain aux parasites chez des patients atteints de cancers, mais cela se produit probablement chez beaucoup de personnes dont le système immunitaire est seulement affaibli.

La situation du corps physique est essentielle à sa bonne santé, mais aussi l’état de son environnement. Rien que la pollution de la société moderne (métaux lourds, solvants, médicaments, etc…) et certains modes de vie conditionnent un terrain acide propice à un état parasitaire. Les animaux domestiques hébergent généralement les mêmes parasites que l’être humain, entre autres: ascaris, ankylostome, trichine, strongyloïdes, dirofilaria et divers vers plats. Si l’on veut rester en bonne santé sur le long terme, tous les animaux domestiques vivant dans la maison doivent être débarrassés des parasites. Le Clark-FX est un protocole de déparasitage simple et adapté pour les animaux.

Les cures de nettoyage interne essentielles que sont la cure antiparasitaire, la cure des reins et la cure du foie, sont particulièrement étudiées pour sortir de ce cercle vicieux. Il s’agit de nettoyer et purifier les organes internes afin de dégager de nouvelles ressources pour l’organisme. Au fur et à mesure des nettoyages le milieu se purifie, le corps retrouve de nouvelles ressources et se renforce, l’acidité diminue. Le terrain n’est alors plus un lieu de vacance pour l’installation parasitaire. Beaucoup de témoignages ont rapporté les bienfaits de ce rétablissement global de l’organisme, mais c’est un processus progressif. Avant d’y parvenir le corps humain est un peu comme un convalescent qu’il faut protéger d’une nouvelle infection. Le programme de maintenance est étudié pour cela: maintenir un haut degré de pureté antiparasitaire du corps, afin de préserver l’organisme et soutenir le nettoyage interne pratiqué avec les autres cures.

Un programme essentiel ou optionnel ?

Ce programme est simplement conseillé par Hulda Clark. Ne pas le suivre ne vous empêchera pas de réussir les autres cures de nettoyage Clark. Ici un conseil prévaut: écouter son corps. Si, après une cure antiparasitaire, vous ressentez un regain d’énergie, une plus grande vitalité, une clarté mentale, la disparition de tensions nerveuses ou d’agitations, il est évident que votre corps s’est purgé d’éléments indésirables. Si la prise d’un seul produit antiparasitaire vous fait déjà du bien (en général le brou de noix suffit pour ressentir de tels bienfaits), cela signifie que votre corps en redemande. Ne négligez pas ces signes et suivez alors le programme de maintenance pour préserver votre organisme des éléments perturbateurs.

En résumé: le programme de maintenance antiparasitaire est optionnel mais fort conseillé pour éviter un « reparasitage » lorsque le terrain est sensible. Il sert de soutien en attendant de débarrasser l’organisme des éléments qui favorisent un nid à [ré]infection. Les cures de nettoyage interne qui suivent le déparasitage vont assainir le terrain: nettoyer profondément les émonctoires (reins, foie, intestins…) par l’élimination des déchets qui suscitent des inflammations, engorgements ou perturbent des processus fonctionnels et favorisent l’acidification du corps. C’est l’axe de travail, en résumé.

Principe du programme de maintenance antiparasitaire

Le programme commence après les 18 jours de la cure antiparasitaire (choisissez un jour la semaine qui suit les 18 jours) et peut se suivre pendant les autres cures, même sur une très longue période, à l’exception des deux jours de la cure du foie (décalez votre prise des produits minimum deux jours avant ou quelques jours après la cure du foie).

Le programme de maintenance consiste à prendre les trois herbes antiparasitaires (brou vert de noix noire, absinthe et clous de girofle) 1 fois par semaine. Hulda Clark explique dans ses livres que cela suffit pour éviter une nouvelle installation de parasites dans le corps.

Il est conseillé de suivre le programme de maintenance sur une longue période, de 6 mois à 1 an, en l’intercalant entre deux cures antiparasitaires. Vous pouvez même suivre ce programme de maintenance indéfiniment pour prévenir les réinfections futures (notamment lorsqu’il y a rémission d’un cancer ou de maladies graves).

Voici un exemple qui peut être conseillé pour une situation qui demande de prévenir tout parasitage du terrain, en se basant sur ce que Hulda Clark a écrit:

  • 1ère cure antiparasitaire Clark sur 18 jours
  • Poursuivre avec le programme de maintenance sur 4 à 6 mois
  • 2ème cure antiparasitaire Clark sur 18 jours
  • Terminer avec le programme de maintenance sur 4 mois à 1 an.

La cure antiparasitaire est conseillée préventivement une à deux fois par an.

Protocole du programme de maintenance antiparasitaire:

Prendre 1 fois par semaine pendant 6 mois à 1 an (ou à vie):

  • 2 cuillères à café de brou vert de noix noire
  • 7 capsules d’absinthe
  • 3 capsules de clous de girofle

Important: ces trois herbes sont à prendre le même jour, au même moment et à jeun, dans le même quart d’heure pour plus d’efficacité car elles agissent en synergie.

Articles reliés
Filter by
Post Page
Cures de Nettoyage interne Comprendre Webinaire
Sort by

18 commentaires

  • Josiane boulat
    Fév 25, 2017 @ 16:34

    Bonjour ,
    Je viens de découvrir certains programmes du docteur Clark et cela m’interpelle .
    L’on vient de découvrir un cancer du rectum à mon Amie , je n’ai pas tout lu sur ces recherches mais si j’ai bien compris le docteur Clark parlerait de parasites concernant le cancer et donnerait ce traitement je pense en parallèle vous me direz si je me trompe avec la médecine traditionnelle ?
    Un appareil qui tuerait les parasites au moyen d’onde
    Pourriez vous m’éclairer dans nos réflexions , mon amie serait prête à prendre un traitement qui ne détruirait pas toutes les cellules mauvaises et à la fois bonnes comme dans les traitements traditionnels
    Je vous remercie par avance de l’attention que vous porterez à mon message
    Cordialement
    Josiane boulât

    Répondre
  • M.
    Fév 25, 2017 @ 20:03

    « Un appareil qui tuerait les parasites au moyen d’onde »

    Bonjour Josiane,

    L’appareil en question s’appelle un « zapper ». Il en existe plusieurs modèles, celui disponible et l’un des plus complets est appelé le « Varizappeur ». Vous trouverez des informations sur cet appareil dans trois articles placés sur ce site (menu déroulant en haut, catégorie « Varizappeur »).

    Le Varizappeur fonctionne effectivement de manière tout à fait intéressante pour tuer des germes pathogènes. Le Dr Clark n’a pas répertorié d’effet indésirable sur la guérison avec ce procédé, c’est-à-dire qu’il n’entrave pas les processus de guérison du corps. Si la personne est très affaiblie il est toutefois conseillé d’attendre qu’elle se rétablisse un peu avant de faire du « zapping » (le principe de cet appareil). Le fait de tuer des parasites produit des déchets (cadavres) qui encombrent l’organisme, et cela devient une source d’intoxication, qui sollicite notamment le travail du foie, des reins et des organes d’élimination. Madame Clark a noté des cas où des patients éliminent jusqu’à 1 kilos de parasites, cela donne un ordre d’idée de l’intoxication de l’organisme selon l’état du terrain…

    Le Dr Clark conseille d’utiliser cet appareil plusieurs fois par jour dans les cas graves. Pour répondre à votre inquiétude: le « zapping » ne cible effectivement pas les « bonnes » et les « mauvaises » bactéries. En comprenant le fonctionnement du zapping on se rend compte que ce n’est cependant pas un problème. Le Dr Clark explique la chose suivante: les bonnes bactéries sont essentiellement logées à l’intérieur des intestins. Or le zapping ne touche pas directement l’intérieur des intestins (pour simplifier je dirai « partiellement »), ce qui préserve l’organisme de l’essentiel des bonnes bactéries. La paroi intestinale est ciblée par cet appareil, ainsi que beaucoup d’autres régions du corps (presque tout), ce qui rend son action très complémentaire et précieuse avec d’autres soutiens thérapeutiques.

    Vous pouvez m’écrire par courriel si vous souhaitez d’autres précisions.

    Bien Cordialement,

    Marco

    Répondre
  • Josiane boulat
    Fév 26, 2017 @ 7:52

    Bonjour Marco ,
    Je vous remercie vivement pour votre réponse rapide et très éclairante sur ce procédé
    Je vous reviens sous peu si d’autres questionnement me viennent , et, pour un achat éventuel du
    Zapping .
    J’ai vu à moins que je ne me trompe qu’il y en avait plusieurs , lequel vous me conseillerez vous ?
    Et comment procéder sur les zones ?
    Bien à Vous
    Josiane

    Répondre
  • M.
    Fév 28, 2017 @ 9:26

    Bonjour Josiane,

    Il existe en effet plusieurs fabricants de ce genre d’appareils, le Dr Clark a donné les plans dans ses livres, c’est donc dans le domaine public (pas de copyright). Celui que j’utilise, l’un des plus complets, est celui décrit dans les articles du site: le Varizappeur, fabriqué par le Clark Zentrum. Voici la page du Varizappeur chez le distributeur officiel en france:

    http://www.vivrenaturellement.com/appareils-dr-clark/202-varizappeur-nouveau-zappeur-evolutif.html?search_query=varizappeur&results=81

    Bien Cordialement,

    Marco

    Répondre
  • Boudjadi
    Mar 4, 2017 @ 11:44

    Bonjour Marco
    Il y a qqs mois j’ai assisté à une de vos conférences en ligne et j’ai tout perdu car mon ordinateur est tombé en panne.
    Pourriez-vous me dire s’il y en aura d’autres et à quelle date ?
    Merci à vous
    Malou

    Répondre
  • M.
    Mar 5, 2017 @ 8:40

    Bonjour Malou,

    J’ai prévu un webinaire en Février, d’ici une à deux semaines. Je vous ai ajouté à l’infolettre du site pour vous tenir informé par email. La page « webinaires » sera mise à jour lorsque la date sera fixée. Je vais reprendre la conférence concernant la cure antiparasitaire et le varizappeur.

    A bientôt,

    Marco

    Répondre
  • Lhorie
    Juil 23, 2017 @ 21:00

    Bonjour,

    Petite question, si on achète le « zappeur », cela fait-il double emploi avec la cure « produits » ? Ou doit-on prendre les 2 en même temps pour une meilleure efficacité ?
    Cordialement
    Lhorie

    Répondre
    • M.
      Juil 24, 2017 @ 19:09

      Bonjour Lhorie,

      J’ai répondu à la même question sur un autre fil. C’est une « petite question » pour vous, mais de mon point de vue il y a beaucoup à en dire 🙂 J’espère ne pas vous embrouiller, j’ai préparé une réponse qui donne matière à réflexion pour aller plus loin… Mon souhait est que chacun avance en conscience sur ce sujet.
      Cette réponse tient compte de deux aspects: ce qu’explique le Dr Clark sur le sujet ainsi que les retours d’utilisateurs.

      *******

      Le Varizappeur est efficace pour abaisser fortement la charge parasitaire de l’organisme. C’est donc une solution préventive et globale. il renforce également le traitement avec des produits pris en interne, par exemple – mais pas uniquement – les produits de la cure antiparasitaire du Dr Clark. Le « zapping » (terme pour désigner le traitement avec l’appareil) s’est avéré suffisamment efficace pour que le Dr Clark évite de placer une personne trop affaiblie sous « zapping »; en effet dans certaines situations le corps – trop affaibli et encombré – ne supporte pas de traiter des déchets supplémentaires produits dans l’organisme. Il s’agit de situations particulières évidemment, par exemple des cas de cancers avancés.

      Il y a évidemment des limites à cette méthode avec le courant; d’abord parce que nous ne réagissons pas tous de la même manière, car la présence de certains métaux lourds (PCB pour l’essentiel) diminue son efficacité directe, autrement dit certains métaux lourds « parasitent » le passage du courant. Un autre point à prendre en compte est que l’intérieur des intestins est partiellement protégé par le courant. C’est ici que la cure antiparasitaire aux herbes s’avère précieuse, étant donné que les produits vont parfaitement travailler là où le zapping est moins efficace. Et inversement, le courant du Varizappeur passe très bien, par exemple, à l’extrémité des membres, etc, là où les produits n’ont plus la même efficience.

      Les deux solutions ont leur avantage et leurs limites. Pour simplifier:
      – S’il s’agit de faire un déparasitage préventif, la cure antiparasitaire ou le Varizappeur sont généralement suffisants, l’un ou l’autre.
      – S’il s’agit de traiter spécifiquement les intestins, préférez la cure antiparasitaire.
      – S’il s’agit d’un cas grave: cure antiparasitaire+varizappeur ! Le Dr Clark conseille d’utiliser les deux solutions ensemble, car la conjonction des deux « traitements » renforce leur efficacité respective! Cela a été observé par le Dr Clark.

      Je développe un peu plus sur le « zapping ». Le Dr Clark note que les soins avec le Varizappeur sont rendus plus efficaces sur la durée. C’est-à-dire que la répétition du « zapping » renforce son action antiparasitaire dans l’organisme. De plus, chose moins connue, le traitement au zapping permet de renforcer la « communication inter-cellulaire ». C’est probablement l’une des raisons essentielles qui font observer par le Dr Clark que la régularité du zapping renforce son efficacité (des retours utilisateurs le confirment).

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • nad
    Août 3, 2017 @ 22:13

    Bonjour,
    .
    Je voudrais faire un nettoyage du foie selon la méthode du docteur CLARK. Seulement celle-ci préconise de faire en amont une cure antiparasitaire suivie de la cure des reins. Si j’achète le protocole cure antiparisatiare complet (sur un minimum de 6 mois, comment devrais-je procéder ? Combien de temps la cure antiparisataire, la cure de reins ? avant d’entamer celle du foie ? La cure des reins (sel d’epsom) peut elle se faire simultanément avec la cure antiparisataire ? Merci de votre réponse. Nadine

    Répondre
  • Catherine
    Oct 22, 2017 @ 6:19

    Bonjour,

    Je suis au Jour 9 de la cure antiparasitaire.
    C’est la cata. Diarrhée depuis 1 semaine! Si c’est normal, ce n’est écrit nulle part.
    Je suis complètement à plat.

    Deuxièmement, j’avais prévu de faire la cure pour les enfants (2 et 3 ans).
    Mais comment faites vous prendre du girofle aux enfants …??? C’est vraiment mauvais dès la première gellule et je suis sensée arriver à 3 d’un coup!! Il est evidemment impossible de leur faire avaler les gélules.

    Merci d’éclaircir ces points.

    Catherine

    Répondre
    • Marco
      Oct 22, 2017 @ 16:49

      Bonjour Catherine,

      Il peut évidemment se produire des effets secondaires avec la cure antiparasitaire, mais une diarrhée qui dure une semaine ne m’a pas été rapporté. Pour les clous de girofle, un truc est d’ouvrir les gélules et de mélanger le contenant dans du jus de fruits.

      Note: pour la fin de votre message vous pouvez en faire part au site de vente concerné, ici ce n’est pas le lieu. Merci.

      Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • morelli
    Oct 26, 2017 @ 13:02

    bonjours

    puis je faire un cure antiparasitaire en meme temps que cure des reins.

    merci justyna

    Répondre
    • Marco
      Oct 27, 2017 @ 6:32

      Bonjour Justyna,

      Les cures de nettoyage interne ne sont pas à suivre en même temps mais l’une après l’autre. Avec un minimum d’un jour de repos entre les cures (cure antiparasitaire, reins, foie, nettoyage intestinal…).

      Concernant les cures du foie: il est fortement conseillé d’espacer un minimum de 2 semaines entre chaque cure du foie.

      Note: bien sûr le rythme peut être plus lent (espacement de quelques semaines entre chaque cure); je vous note l’indication « minimum ».

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • caroline
    Nov 4, 2017 @ 13:30

    Bonjour j ai la maladie de lyme dois je absolument faire la cure déparasitage clarck fx? merci

    Répondre
    • Marco
      Nov 4, 2017 @ 14:19

      Bonjour,

      Les deux versions antiparasitaires sont sensiblement efficaces, mais le Clark-FX est bien adapté pour gérer les réactions avec lyme. Vous pourrez ajuster le dosage au jour le jour. Je reçois des retours positifs (de thérapeutes également) avec l’utilisation du Clark-FX pour les personnes atteintes de la maladies de Lyme. Le varizappeur est aussi très intéressant dans ces situations, puisqu’il permet d’abaisser la charge globale parasitaire et permettre au corps de trouver de nouvelles ressources de guérison (comme vous le savez probablement, en plus des co-infections de Lyme on trouve souvent d’autres bactéries, virus, parasites et moisissures actives dans l’organisme d’un patient atteint par la maladie de Lyme).

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • Nella
    Avr 28, 2018 @ 13:34

    Bonjour,

    J’ai la bacie Helicobacter Pylori et je souhaite m’en débarrasser naturellemen. Je souhaiterai savoir si la cure anti parasitaire de la Doctoresse Clark a une telle efficacité..
    Je n’en doute pas une seconde. Mas je préfère m’y référer..
    Je commanceai également par le zapper, et trouverai où me le procurer via vos messages précédant où vous y indiquer des liens.
    Merci.

    Répondre
    • Marco
      Avr 28, 2018 @ 19:46

      Bonjour Nella,

      Pour gérer spécifiquement les bactéries devenues pathogènes du milieu gastrique et intestinal le programme de « nettoyage intestinal » est plus adapté. Ce programme est différent de la cure antiparasitaire (seul le brou vert de noix noire est commun aux deux protocoles).

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre

Laisser un commentaire