Vous ne trouvez pas – ou peu – de calculs lors d’une cure du foie ? Erreurs à éviter et conseils

Sep
20

Vous ne trouvez pas – ou peu – de calculs lors d’une cure du foie ? Erreurs à éviter et conseils

Pas de calculs ?

Il peut arriver que (très) peu de calculs soient éliminés lors d’une cure de nettoyage du foie. Cette situation peut survenir lors de la première cure pour l’un, à la cinquième pour une autre personne, c’est au cas par cas. Cela m’est arrivé, également à un ami ayant suivi environ 27 cures du foie, autrement dit…un « expert » !

Des utilisateurs rapportent parfois ne pas trouver de calculs dans les selles, mais il est difficile de le savoir sauf à utiliser une passoire (lire plus bas), une précaution qui se fait rarement. Lorsque cette situation survient il est trot tôt pour conclure à l’absence de calculs dans la région hépatique. Pour en avoir le coeur net il est nécessaire de suivre environ deux autres protocoles de nettoyage du foie et vérifier avec une passoire les résultats obtenus. Si cela se reproduit à quelques mois d’intervalles, l’on peut conclure à l’absence de calculs. Or, bien souvent, des calculs seront présents la fois suivante.

Une cure de nettoyage du foie qui produit peu de résultats visibles s’explique généralement, voici un récapitulatif des raisons possibles.

Pour que tout se passe bien

Vérifiez les points suivants.

  • Le déparasitage en amont n’a pas été suivi pour préparer le terrain (sujet important et trop peu pris en compte, notamment par Andreas Moritz)…
  • Sous-dosage du sel d’epsom (utilisez entre 50 à 60 grammes de sel d’epsom sur les deux jours, ne pas chercher à économiser, c’est parfois ici le problème) ou qualité du sel d’epsom  (n’achetez pas du sel trop bon marché, car celui-ci n’est pas nécessairement prévu pour usage interne).
  • Après avoir bu la potion de 22h, se coucher tout de suite et ne pas bouger, c’est important, pendant les 20 à 30 premières minutes. Se placer sur le côté droit est préférable, pour augmenter la pression dans la région du foie. Vous pouvez optimiser encore en vous plaçant en position de « chien de fusil » (jambes repliées vers le ventre), cela favorise une pression sur le foie.
  • Ne pas prendre trop de jus de pamplemouse. Entre 125ml à 190ml, pas plus. Il arrive que des personnes utilisent l’équivalent en jus de 2 pamplemousse parce qu’ils en achètent 2…c’est bien trop ! Si vous prenez trop de jus vous risquez d’être mal la nuit, de ne pas dormir, et même de « rendre » la potion…
  • Ne pas manger de matière grasse la matinée du premier jour. Plus il y aura de graisse le matin, moins vous aurez de chance d’expulser de calculs ! Il s’agit d’un principe biologique sur lequel se base toute l’efficacité de la cure du foie: une pression importante de bile pour favoriser le drainage. La bile est utilisée par l’organisme pour digérer les lipides (graisses). C’est pourquoi, en évitant les graisses la journée, la bile reste stockée, puis sera restituée à plus fort volume en buvant le soir la potion avec l’huile d’olive.
  • Horaires et/ou dosages de la cure non respecté.
  • …et autres raisons que j’ignore 🙂

Je vous propose d’aller plus loin afin de considérer d’autres bienfaits de cette cure, qui ne s’arrête pas à ce qui est mesurable dans les selles.

Les bienfaits non visibles de la cure du foie

En partant du principe que vous avez des calculs à éliminer – quasiment une certitude si vos cures de nettoyage du foie se comptent sur les doigts d’une ou deux mains – et que cette situation survient, signe apparent que quelque chose ne s’est pas bien passé, sachez que vos efforts n’ont pas été inutiles. Voici pourquoi.

L’intelligence du corps

Il faut tenir compte d’un aspect subjectif: le corps suit des cycles dans son nettoyage et il est clair que le grand nettoyage du foie va s’insérer dans ce programme. L’intelligence du corps a son propre carnet de route. La cure du foie est toujours l’occasion pour l’organisme de se débarrasser de beaucoup de déchets, qu’il ajustera en fonction du contexte. Il y a toutes les chances que le résultat « visuel » s’ajuste en fonction de:

  • la manière dont le protocole est suivi,
  • des particularités physiologiques de l’individu,
  • des priorités d’élimination.

Les calculs et…le reste !

Lorsque peu de calculs sont éliminés, par exemple une vingtaine à la louche, la déception est là: ne pas trouver autant de petits pois tant espérés dans les selles comme les précédentes fois. Cependant, votre cure aura été utile pour au moins trois raisons:

1. Vous trouverez généralement ce que j’appelle du « sable » (ou de la « boue ») dans les selles. Le « sable » présent dans les selles – lorsqu’il est présent bien sûr – constitue des déchets qui ne sont pas éliminés autrement, c’est donc toujours une excellente chose. C’est un peu une vidange des canaux biliaires sans les déchets « compactés ».

2. Même une vingtaine de calculs éliminés, c’est toujours ça de moins !

Pour vraiment savoir ce que vous éliminez il n’y a pas 36 méthodes: le plus sûr moyen est d’utiliser une passoire (panier à salade), placée avant le fond de la cuvette. En effet, les calculs sont expulsés sous une certaine pression; les calculs les plus lourds passent facilement dans le conduit des toilettes et disparaissent (seuls les plus légers vont flotter). Et si vous utilisez des toilettes sèches, le problème est similaire; les restes alimentaires troublent la visibilité des calculs.

3. Trop peu de gens le savent, le Dr Clark le précise dans ses livres: lors d’une cure du foie, vous n’éliminez pas seulement les calculs présents dans les canaux biliaires et de la vésicule biliaire, vous éliminez également des toxines liquides. Ces toxines ne sont pas visibles dans les selles car elles sont traitées par les reins. Autrement dit, la cure du foie et de la vésicule biliaire ne se limite pas à un dégagement de ce qui obstrue le bon fonctionnement hépatique, ce protocole favorise également l’élimination de toxines.

Rappel: l’organisme dirige vers le foie énormément d’éléments à traiter, car une action fondamentale de votre foie est de convertir des toxines en déchets non toxiques. Comme une usine à traitement, le foie doit placer des priorités lorsque trop d’éléments sont à traiter, ou impossibles à gérer (métaux lourds, solvants, résidus chimiques…). Ces éléments peuvent se fixer durablement – voir à vie – au niveau cellulaire. Or, il faut se rappeler que le corps fixe les toxines dans…les cellules graisseuses. Et, comme « par hasard », un certain nombre d’individus souffrent de ce que l’on appelle le « foie gras » (ou stéatose hépatique), c’est-à-dire une accumulation de graisse dans les cellules du foie. L’on peut donc déduire une relation de cause à effet entre « dégraissage » du foie et élimination de toxines, favorisant possiblement sur la durée une meilleure résistance à l’insuline. Ce n’est pas l’objet de cet article d’aller plus loins sur ce sujet (et je ne suis pas spécialiste), vous trouverez plus d’informations sur la stéatose hépatique sur ce site.

Le travail des reins

Comme expliqué précédemment, la cure du foie génère également un drainage de toxines diverses, présentes dans la région du foie. Cela permet de mieux comprendre pourquoi des personnes rapportent « revivre » après avoir suivi plusieurs cures de nettoyage du foie; plus précisément lorsqu’un « effet de seuil » est atteint, différent pour chacun, ou encore s’être débarrassées – après un assainissement préalable de l’environnement extérieur et des organes internes, évidemment – de symptômes aussi complexes que l’EHS (électro-hypersensibilité). Un cas de cet ordre m’a été rapporté de vive voix (en lien avec la cure antiparasitaire), un autre est disponible sous forme de témoignage sur internet. Mais je déborde du sujet initial.

En résumé: par l’élimination des déchets qui obstruent l’activité du foie/vésicule biliaire et l’élimination de toxines, nous sommes en présence d’une cure dont le spectre d’action est très large.

La relation « detox » foie/reins fait mieux comprendre pourquoi le Dr Clark place la cure des reins en amont de la cures du foie: l’on prépare ainsi les reins pour traiter dans les meilleures conditions des « toxines liquides », que le corps ne manquera pas d’éliminer lorsque le signal sera donné par le drainage hépatique activé par la cure (la potion de 22h). Ce processus n’est pas tributaire de la présence de calculs dans les selles.

Rappel: des reins plus ou moins « bouchés », donc non préparés, sont potentiellement moins efficaces pour filtrer des toxines, et lorsque celles-ci se présentent en grand nombre les reins peuvent s’encrasser plus (voir l’article sur la Cure des reins Dr Clark).

Optimiser l’expulsion des calculs

Pour optimiser l’élimination des calculs, il est utile de se préparer en amont en suivant l’indication suivante:

Ajouter à l’alimentation quotidienne 1 litre de jus de pomme par jour pendant les 5 jours qui précèdent le nettoyage du foie (à boire de préférence entre les repas).

Par exemple: si vous préparez le grand nettoyage du foie et de la vésicule biliaire le week-end, introduisez le jus de pomme le Lundi.

Cette cure fonctionne bien sans le jus de pomme, et dans tous les cas se suit sans douleur, mais l’acide malique présent dans le jus de pomme peut favoriser une plus grande élimination de calculs dans les selles; ils seront préparés (ramollis) avant l’absorption du sel d’epsom le premier jour.

Consulter le protocole détaillé de la cure du foie du Dr Clark.

Bonne Cure !

Marco – curesclark.com

 

Articles reliés
Filter by
Post Page
Environnement Comprendre Cures de Nettoyage interne
Sort by

11 commentaires

  • villa
    Déc 14, 2017 @ 8:14

    Bonjour,
    j ai des calculs dans la vesicule notemment un de 2.8 cm et 2 angiomes sur le foie , je voulais savoir si je pouvais faire la cure du nettoyage du foie et aussi pour faire la cure elimination des parasites , pourriez vous svp me donnez le protocole . merci par avance

    Répondre
    • Marco
      Déc 14, 2017 @ 19:02

      Bonjour,

      Le Dr Clark indique une seule contre-indication pour la cure du foie, à laquelle j’ajoute deux autres plus subjectives:

      1. En cas de lésion au foie (Dr Clark)
      2. SI la personne est enceinte, notamment après les premiers mois (précaution d’usage)
      3. Si des calculs présents dans la vésicule biliaire sont de taille supérieure à 3,5 cm et de forme ovoïde (précaution d’usage).

      La seule question vous concernant pour la cure du foie sont donc les 2 angiomes au foie (tumeur bénigne). Je n’ai pas de réponse claire à vous apporter. Le mieux est de vous en référer à un médecin

      Il n’y a pas de contre-indication à suivre la cure antiparasitaire avec les 2 angiomes et vos calculs biliaires, vous pouvez donc suivre le protocole antiparasitaire Clark. Vous trouverez toutes les informations sur les articles dédiés dans le menu en haut de page.

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • Céline
    Avr 10, 2018 @ 13:57

    Si l’on fait le déparasitage avant la cure du foie est-il nécessaire de faire une hydrothérapie du colon avant et après le 6ème jour de la cure du foie?

    Répondre
    • Marco
      Avr 10, 2018 @ 14:25

      Bonjour Céline,

      Vous vous référez probablement aux indications de Andréas Moritz pour l’hydrothérapie du côlon. Le Dr Clark n’indique pas la nécessité de suivre une hydrothérapie avant et après la cure du foie, les cures de nettoyage interne préparent effectivement les intestins et cela suffit dans la majorité des cas (surtout la cure intestinale, dans une mesure moindre la cure antiparasitaire et la cure des reins). De mon point de vue une hydrothérapie du côlon n’est pas à négliger selon le terrain.

      Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • Julien
    Juil 31, 2018 @ 15:58

    Bonjour Marco , peut-on faire la cure de nettoyage du foie même après une ablation de la vésicule ?

    Répondre
    • Marco
      Août 1, 2018 @ 4:21

      Bonjour Julien,

      Cette question est posée fréquemment. La réponse est oui à 100%.

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • stephane
    Août 24, 2018 @ 8:26

    bonjour Marco, j’ai suivi a la lettre le protocole du grand nettoyage du foie aussi bien les quantité que les horaires , un peu mal au cœur le soir après ma première boisson ( eau + sel d’epsom ) , le matin juste après mon quatrième vers une envie d’allée au toilette ,, diarrhée mais aucun calcul , en regardant sur les site je m’aperçois sur celui ci préconise un nettoyage avant des reins et du colon, choses qui n’est pas préciser , est ce que le protocole que j’ai suivi a servi a quelque choses ou il faut impérativement faire ses nettoyage avant ?? merci d’avance de votre réponse

    Répondre
    • Marco
      Août 24, 2018 @ 9:33

      Bonjour Stéphane,

      C’est sûr qu’il est souvent possible de faire mieux en amont. La cure des reins est aussi une bonne chose à faire en préparation. Sauf cas particuliers (par exemple avec d’importantes constipations), il n’est pas nécessaire de nettoyer le colon avant une cure du foie, pour autant de faire un déparasitage du corps.

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • Angelina
    Sep 15, 2018 @ 19:21

    J’ai tendance à être très constipée. Cela fait 3 semaine que j’ai commencé la cure des intestins et ça à encore plus détraqué mon ventre, tout est bloqué…
    Je tiens à continuer ce protocole car j’en ai plus que besoin. Que faire ? pour votre aide.

    Répondre
    • Marco
      Sep 20, 2018 @ 16:25

      Bonjour Angelina,

      Vous parlez bien de la cure intestinale Clark ? SI c’est le cas, augmentez le nombre de gélules du cascara sagrada, qui fait partie du protocole. Cette plante est très efficace pour débloquer les intestins. Évidemment, si le problème persiste encore, consultez un praticien reconnu dans ce domaine.

      Bien Cordialement,

      Marco

      Répondre

Laisser un commentaire