L’ornithine et les protocoles Clark

Juil
10

L’ornithine et les protocoles Clark

Le Dr Clark inclut l’ornithine pour deux programmes de nettoyage interne: la cure antiparasitaire et la cure du foiePour comprendre l’utilité de ce produit lors de ces deux cures, avancer en conscience dans son utilisation, je vous propose d’aborder le sujet essentiel de l’ammoniac.

Que fait l’ammoniac dans le corps humain ?

L’ammoniac est un composé particulièrement toxique qui se forme tous les jours dans l’intestin. À faible concentration il peut déjà altérer la morphologie et le métabolisme des cellules intestinales; il empêche la production d’énergie au sein des cellules et inhibe la ventilation cellulaire.

Dans le sang ne peuvent circuler que seulement 5 mg d’ammoniac, c’est-à-dire une toute petite quantité de ce gaz très toxique. Le foie élimine environ 5000 mg d’ammoniac par jour afin que le taux d’ammoniac dans le sang soit maintenu à un niveau très bas.

S’il y a trop d’ammoniac dans l’organisme – par exemple en mangeant des viandes riches en protéines en quantité excessive, ou lorsque le foie ne fonctionne pas correctement, ou par la présence de déchets parasitaires – l’ammoniac peut également atteindre le cerveau et paralyser des processus fonctionnels.

Bien que plusieurs facteurs provoquent des insomnies, la Doctoresse Clark considère la présence d’un taux élevé d’ammoniac dans le cerveau, perturbant ainsi son activité, comme une cause régulière d’insomnie. Cette conviction est basée sur deux observations: l’’ornithogale, une plante qui est un réducteur d’ammoniac, provoque un sommeil merveilleux chez des personnes privées de sommeil. On observe aussi qu’après avoir éliminé les parasites qui produisent de l’ammoniac, le sommeil devient réparateur.

Comment l’ammoniac est-il éliminé de l’organisme ?

Il y a deux voies métaboliques principales pour éliminer l’ammoniac:

  1. d’une part, le foie par le cycle urinaire, qui constitue la majeure partie de l’élimination de l’ammoniac;
  2. d’autre part, les reins.

Dans tous les cas ces processus consomment de grandes quantités d’énergie métabolique.

Lorsque tout va bien l’organisme privilégie l’élimination de l’ammoniac dans l’urine en sollicitant essentiellement le foie (le cycle urinaire), mais ce processus consomme du bicarbonate et dépend donc de nos «réserves tampons» alcalines. C’est la raison pour laquelle le corps abandonne ce processus aux dépends d’une importante sollicitation des reins lorsque le foie ne fonctionne pas correctement, ou lorsque les réserves tampons alcalines sont épuisées (un déséquilibre acido-basique ayant épuisé les réserves).

Les reins peuvent très mal réagir à un « gazage » prolongé à l’ammoniac; régissant par des inflammations, une insuffisance rénale et un risque accru de cancer du rein, que de nombreuses études corrèlent par ailleurs avec une surconsommation de nourriture carnée. La surcharge d’acidité liée à une importante consommation de viande est sans doute un élément responsable du fait que la fonction rénale diminue en moyenne de moitié avec l’âge.

L’organisme considère l’élimination de l’ammoniac prioritaire; la preuve en est que le foie procède d’abord à l’élimination de l’ammoniac aux dépens d’autres fonctions métaboliques.

En résumé: traiter l’ammoniac sollicite fortement le travail détoxifiant du foie et dans une moindre mesure les reins (en situation normale). Lorsque le foie a déjà fort à faire ailleurs, s’il se trouve débordé, vous pourriez ressentir des coups de fatigue inexpliqués ou d’autres symptômes comme une tension nerveuse et des insomnies nocturnes. Étant donné que l’élimination de parasites favorise une grande production d’ammoniac à traiter lors de la cure antiparasitaire et de la cure du foie (des parasites peuvent être tués ou libérés lors de la prise de la potion de 22h), le Dr Clark ajoute l’ornithine dans leurs protocoles afin de soulager grandement le foie pour l’élimination de ce gaz toxique. Vous comprendrez plus loin de quelle façon agit cet acide aminé.

Comment réduire la production d’ammoniac ?

Voici trois facteurs sur lesquels l’on peut travailler pour réduire la présence d’ammoniac:

  • L’ampleur de la surcharge en ammoniac dépend largement du milieu intestinal. La plupart du temps, notre flore intestinale est de qualité fort affaiblie et nous souffrons de dysbiose intestinale.
  • La charge d’ammoniac dépend également du taux de [sur]consommation de protéines.
  • A cela, il faut ajouter que lorsque nous sommes parasités, notre métabolisme est surchargé d’ammoniac (produit par les parasites), et à plus fortes doses lors de leur élimination !

Modifications alimentaires

L’ammoniac est issu de la dégradation des protéines. C’est pourquoi une réduction de l’apport protéique (viandes…), une consommation exclusive de protéines végétales et de protéines de lait et l’utilisation éventuelle de laxatifs (pour les situations sévères), permet de limiter la production d’ammoniac.

Travail du foie

Le foie joue un rôle central dans l’élimination de cet élément toxique. Nous savons que le foie élimine l’alcool ingéré, est impliqué dans la quasi-totalité du métabolisme des médicaments, en assure l’élimination des reliquats, mais surtout, est chargé d’éliminer l’ammoniac qui apparaît dans l’intestin lors de la dégradation des protéines. Cette élimination se fait sous forme d’urée, qui est excrétée par les reins dans un liquide, le tout appelé “urine”.

L’ornithine

L’ornithine – un acide aminé naturellement présent dans le corps – contribue à la détoxication cellulaire de l’ammoniac dans l’organisme et régule l’équilibre acido-basique. La Doctoresse Hulda Clark a fait de l’ornithine une pièce maîtresse de son programme antiparasitaire et aussi du célèbre grand nettoyage du foie.

L’ornithine fait partie du cycle de l’urée; ce cycle transforme l’ammoniac toxique en urée. Voici le processus dans les grandes lignes:

  • L’ornithine se lie à l’ammoniac;
  • l’ammoniac se transforme en arginine;
  • ce composé absorbe l’eau et se transforme en urée,
  • l’urée est excrétée à travers les reins sous forme d’ « urine ».

L’apport de l’ornithine soulage ainsi le travail du foie pour détoxifier l’organisme de l’ammoniac, plus efficacement encore avec une supplémentation en arginine. Combinée à l’arginine, l’ornithine peut protéger efficacement le foie de dommages causés par des médicaments et des substances chimiques et stimuler sa régénération.

À noter que trois acides aminés sont particulièrement efficaces contre l’ammoniac: la glutamine, l’arginine et l’ornithine.

Favoriser le sommeil

Selon l’argumentation des scientifiques comme celles du Dr. Clark, la plus grande cause d’insomnies est la toxicité de l’ammoniac pour le cerveau. Ceci explique pourquoi la prise d’ornithine favorise un bon repos nocturne.

L’ornithine peut se prendre de manière prolongée pour favoriser le sommeil sans générer d’effets nocifs ni créer de dépendance.

Un grand nombre de retours clients m’amène à préciser ceci: l’ornithine n’a pas le même effet sur le sommeil pour tous (contrairement, par exemple, au tryptophane, un acide aminé qui induit un effet plus global sur l’endormissement). Les personnes chez qui l’ornithine favorise grandement le sommeil sont unanimes: cela favorise également la qualité du sommeil (contrairement à des produits chimiques), sans générer d’effet de dépendance ou d’effets secondaires. Les personnes sensibles à l’ornithine en sont très satisfaites; certaines me disent dormir « comme un bébé » !

À titre personnel, j’ai pris conscience de l’effet bénéfique de l’ornithine lors de mes premières cures du foie du Dr Clark. Comme vous le savez si vous pratiquez cette cure, la prise d’un minimum de 5 gélules d’ornithine est conseillé le soir à 22h. Bien que mon sommeil était court je me levais toujours bien détendu et décontracté. Il s’agit bien là d’un effet (méconnu) de l’ornithine, car elle favorise le sommeil en agissant sur l’état physiologique de l’organisme, favorisant un état de détente du corps. C’est pourquoi il peut être utile de prendre l’ornithine dès le matin (par exemple: 2 matin, 2 midi et 2 le soir). Il y a toutes les chances que vous vous sentiez plus détendu et serein. Ce « protocole » favorise un jour de congé régénérateur.

Autres usages

L’arginine est le complément idéal de l’ornithine. La combinaison des deux acides aminés stimule la distribution hormonale et la production d’insuline, améliore l’aptitude du corps à la régénération de l’organisme, et conduit à une augmentation significative de la vitalité.

L’arginine et l’ornithine sont utilisées, parfois à des doses importantes, pour augmenter la masse musculaire dans les sports de force. Les milieux sportifs en rapport à la musculation utilisent régulièrement ces deux produits. Il est par exemple prouvé qu’à partir de l’arginine, le corps fabrique de l’oxyde nitrique (NO), une substance qui favorise la dilatation des vaisseaux sanguins, et de la créatine, un nutriment non essentiel associé au développement et au bon fonctionnement des muscles.

Vous pouvez trouver l’ornithine, l’arginine, le tryptophane ainsi que la glutamine sur le  site francophone officiel des produits Clark

Marco – CuresClark.com

 

 

Articles reliés
Filter by
Post Page
Cures de Nettoyage interne Comprendre
Sort by

8 commentaires

  • Eliane
    Oct 7, 2017 @ 14:22

    Bonjour,
    Je ne comprends pas que soit mentionner dans les vertus de l’ornithine, « une action contre l’herpès », alors que l’ornithine se transforme en arginine et que l’arginine favorise l’herpès ? J’ai rencontré moi-même ce problème dans ma cure antiparasitaire durant laquelle j’ai dû abandonner l’arginine et l’ornithine car une crise d’herpès est apparue au bout du 11éme jour.

    Répondre
    • Marco
      Oct 7, 2017 @ 17:12

      Bonjour Eliane,

      Le sujet est complexe. L’ornithine est mentionné comme antagoniste de l’herpès mais le mode d’action n’est pas précisé.

      Lorsque vous avez arrêté l’arginine et l’ornithine, comment savoir si le retrait de l’ornithine – en plus de l’arginine – a favorisé la résolution de la crise ?

      Portez-vous bien,

      Marco

      Répondre
  • Fév 20, 2018 @ 9:18

    Bonjour,

    Je me demandais si dans la cure d’entretin Il fallait prendre l’arginine et l’ornithine aussi au moment où l’on reprend la dose prescrite, et peut être qu’il est nécessaire de les prendre en permanence. Je ne sais plus à force de lire plein de choses là dessus.

    Merci pour votre réponse

    Michelle

    Répondre
    • Marco
      Fév 20, 2018 @ 11:31

      Bonjour Michelle,

      Souvent la bonne réponse dépend du terrain, mais l’essentiel est:

      L’arginine et l’ornithine ne sont pas nécessaires lorsque vous suivez le programme de maintenance antiparasitaire.

      Si par expérience vous vous rendez compte que vous n’êtes pas bien le jour de la maintenance, n’hésitez pas à prendre de l’ornithine le soir avant de vous coucher pour favoriser le sommeil.

      Cordialement,

      Marco

      Répondre
  • Fév 20, 2018 @ 15:34

    Merci pour votre réponse c’est surtout que depuis quelques temps je suis plutôt nauséeuse. Par contre depuis bien longtemps j’ai vraiment envie de dormir après les repas surtout le midi. Je pensais que l’ornithine pouvais m’aider pour ce problème.

    Michelle

    Répondre
  • Sophie
    Fév 26, 2018 @ 18:39

    Bonsoir,
    Pour la cure antiparasitaire, à quels moments doit-on prendre l’Ornithine et l’Arginine?
    Avant, pendant ou après les repas ? Peu importe ?
    Merci d’avance !

    Répondre

Laisser un commentaire